Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le silence par définition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie G



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Le silence par définition   Lun 16 Jan - 1:30

Le silence se présente comme le point zéro à partir duquel s'inaugure tout langage. C'est en d'autres termes, le fait de ne pas émettre de bruits, de ne pas parler ( c'est l'absence d'agitation ). Par définition, le langage serait la faculté de signifier extérieurement quelquechose d'intérieur qui serait senti ou pensé. Or, si il n'y a pas d'émission sonore, comment quelquechose d'intérieur peut il être dit ? La parole serait l'unique procédé de communication contrairement au silence qui ne serait porteur d'aucune information donc peut constructif. D'ailleurs, selon Claude Lévi Strauss, le silence serait la "nature pure" soit l'inabordable, la culture serait la rupture définitive du silence. Il semblerait alors impossible de pouvoir accéder au silence total, il est dit inaccessible, l'absence de bruit serait l'équivalent d'absence de vie. Ici résiderait la réelle définition du silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le silence par définition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: Réflexion sur des sujets de devoirs - Terminales L :: Des extraits de devoirs sur le silence ne dit-il rien ?-
Sauter vers: