Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Inhumanité et progrès médical

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin
avatar

Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Inhumanité et progrès médical   Jeu 2 Fév - 4:08

(suite de l'article précédent)

Un constat s'impose : Il y a une COINCIDENCE entre cette inhumanité et le début de l'EFFICACITE MEDICALE, c'est à dire la maîtrise de moyens de plus en plus importants (progrès de la chirurgie, débuts de la vaccination, apparition de nouveaux médicaments ...).

Développons un exemple particulièrement frappant :

En SEPTEMBRE 1884, Louis PASTEUR écrit une LETTRE AU ROI DU BRESIL, PEDRO II :

"Le baron d’Itajuba, chargé d’affaires au Brésil m’a fait parvenir la lettre que votre Majesté, a bien voulu m’écrire. Votre Majesté a la bonté de me parler de mes études sur la rage. Elles sont assez avancées et je les poursuis sans interruption… Je n’ai rien osé tenter jusqu’ici sur l’homme, malgré ma confiance dans le résultat et malgré les occasions nombreuses qui m’ont été offertes depuis ma dernière lecture à l’Académie des sciences.
C’est ici que pourrait intervenir la haute et puissante initiative d’un chef d’Etat pour le plus grand bien de l’humanité. Si j’étais roi ou empereur ou même Président de la République, voici comment j’exercerais le droit de grâce sur les condamnés à mort.

J’offrirais à l’avocat du condamné, la veille de l’exécution de ce dernier, de [color=darkred]choisir entre une mort imminente et une expérience qui consisterait dans des inoculations de la rage pour amener la constitution du sujet à être réfractaire à la rage.
Moyennant ces épreuves, la vie du condamné serait sauve… Tous les condamnés accepteraient. Les condamnés à mort n’appréhendent que la mort.

Ceci m’amène au choléra dont Votre Majesté a également la bonté de m’entretenir… [color:1094=darkred:1094]On devrait pouvoir essayer de communiquer le choléra à des condamnés à mort. Dès que la maladie serait déclarée, on éprouverait des remèdes qui sont considérés comme les plus efficaces, du moins en apparence.

J’attache tant d’importance à ces mesures qui si Votre Majesté partageait mes vues, malgré mon âge et mon état de santé, je me rendrais volontiers à Rio de Janeiro pour me livrer à de telles études de prophylaxie de la rage et du choléra et des remèdes à lui appliquer.
Je suis avec un profond respect, de Votre Majesté, le très humble et très obéissant serviteur."

Louis Pasteur

Dans cette lettre, PASTEUR suggère que l'on propose aux condamnés à mort brésiliens un "marché" : On leur laisserait la vie sauve mais en ECHANGE ils accepteraient de servir de COBAYES pour des EXPERIENCES sur le vaccin contre la rage ou le choléra ...prenant évidemment un très gros risque !

La lecture de cette lettre nous montre que "la conscience du savant l'emporte sur celle de l'homme" 'formule du généticien Axel KAHN.

Pasteur est emporté par sa passion scientifique , seul le résultat compte.

Mais Pasteur va plus loin : Il justifie sa demande par un ALIBI HUMANISTE.

Ces condamnés (hommes "mauvais") ont l'occasion de SE RACHETER : Par leurs crimes passés, ils ont causé du tort à la société. En acceptant d'être des cobayes, ils vont pouvoir SE SACRIFIER DANS L'INTERET DE TOUS !

Ce souci moral est plutôt une excuse pour justifier une demande qui en fait conteste l'humanité des cobayes.
Est-ce un vrai "CHOIX" qu'on leur propose ? La mort immédiate ou la souffrance ?

En fait il suppose dès le départ que L'HUMANITE des cobayes est INFERIEURE à celle des gens qu'on espère ensuite vacciner.

cette idée est très dangereuse, car toutes proportions gardées, c'est un des arguments que les nazis utiliseront pour justifier les expériences sur les juifs, ou qu'on a parfois utilisé pour faire des expériences sur des malades mentaux.....

Pour la petite histoire, sachez quand même que le roi PEDRO II a REFUSE la proposition de Pasteur !!

Vous pouvez aussi faire le lien avec des théories vues en classe :
- Conception de la liberté selon Sartre,
- Théorie de Rousseau sur la liberté, sur l'intérêt général ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
 
Inhumanité et progrès médical
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: Sujets de réflexion (rédigés par le professeur) :: Techniques et Humanité (la médecine)-
Sauter vers: