Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Progrès technique et progrès humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin
avatar

Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Progrès technique et progrès humain   Mar 7 Fév - 6:41

Un progrès technique a t-il un sens s'il n'entraîne pas un progrès humain ?

Développons cette question à partir des RELATIONS ENTRE MEDECINE ET HUMANITE :

La médecine est l'ensemble des techniques (médicaments, prescription de régimes, interventions chirurgicales) destinées à soigner un être humain qui souffre ou à soulager ses douleurs.

La médecine suppose donc par définition L'ALTRUISME, c'est à dire l'intérêt sincère porté aux autres (alter = l'autre)

Elle est donc par nature un HUMANISME.

Pourtant des médecins ont aussi employé leurs connaissances dans le but de faire souffrir, de prolonger les souffrances de ceux qui autrefois étaient soumis à la torture (la Question"). Ci-dessous le célèbre article du dictionnaire philosophique de Voltaire :

VOLTAIRE (1694-1778)

ARTICLE "TORTURE", DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE (1764)
(Extrait)


Les Romains n'infligèrent jamais la torture qu' aux esclaves, mais les esclaves n'étaient pas comptés pour des hommes. Il n'y a pas d'apparence non plus qu'un conseiller de la Tournelle regarde comme un de ses semblables un homme qu'on lui amène hâve, pâle, défait, les yeux mornes, la barbe longue et sale, couvert de la vermine dont il a été rongé dans un cachot. Il se donne le plaisir de l'appliquer à la grande et à la petite torture, en présence d'un chirurgien qui lui tâte le pouls, jusqu'à ce qu'il soit en danger de mort, après quoi on recommence ; et comme dit très bien la comédie des Plaideurs : "Cela fait toujours passer une heure ou deux".

Le grave magistrat qui a acheté pour quelque argent le droit de faire ces expériences sur son prochain va conter à dîner à sa femme ce qui s'est passé le matin. La première fois, madame en a été révoltée ; à la seconde, elle y a pris goût, parce qu'après tout les femmes sont curieuses ; ensuite, la première chose qu'elle lui dit lorsqu'il rentre en robe chez lui : « Mon petit coeur, n' avez-vous fait donner aujourd'hui la question à personne ? »

Les Français, qui passent, je ne sais pourquoi, pour un peuple fort humain, s'étonnent que les Anglais, qui ont eu l'inhumanité de nous prendre tout le Canada, aient renoncé au plaisir de donner la question."



Beaucoup plus tard, des médecins se sont livrés à d'effroyables expériences sur les prisonniers des camps nazis (le Dr Mengele à Auschwitz par exemple).
A noter d'ailleurs que les Alliés, en arrivant dans les camps se sont empressés de récupérer les résultats de ces travaux, afin de pouvoir les exploiter ensuite.

On aurait pu naivement (?) espérer que des travaux faits dans de telles conditions et au mépris de la dignité humaine, aient été détruits par respect pour les victimes ...
Bien au contraire, les Alliés ont réagi de manière très cynique : Maintenant que ces travaux existent, autant les utiliser !!

L'argument est tentant....mais très dangereux, car il permet de justifier après-coup toutes les horreurs commises....

Comment peut-on en arriver à une telle INHUMANITE ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
 
Progrès technique et progrès humain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: Sujets de réflexion (rédigés par le professeur) :: Techniques et Humanité (la médecine)-
Sauter vers: