Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 synthèse de Claire et Adeline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin
avatar

Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: synthèse de Claire et Adeline   Jeu 9 Fév - 8:25

Le Magourou Claire
Fagot Adeline
TS1


Le progrès technique est-il nécessairement un progrès humain ?




Introduction:

La technique est, au sens actuel du mot, l’ensemble des procédés,éprouvés par la pratique et fondés sur le savoir, par lequels une civilisation utilise un outillage pour produire un résultat.Si les techniques d’aujourd’hui sont avant tout fondées sur la science, il faut reconnaître que la technique a longtemps précédé la science. La technique peut se définir comme un vouloir, incarné en un pouvoir par l’intermédiaire du savoir.
Un progrès se définit par le passage graduel du moins vers le mieux soit une évolution dans le sens d’une amélioration. Le progrès en lui-même correspond à une marche en avant de la civilisation, par le biais du développement.
Nécessairement, peut se définir comme quelque chose d‘essentiel , vital ou bien encore inévitable dans une vie.
Mais alors le progrès technique ne serait-il pas essentiellement un progrès humain ?

I-) Le progrès technique implique un progrès humain


Aristote considère la main de l‘homme comme le premier outil capable aussi de fabriquer des outils. « Lorsque les navettes des machines à tisser fonctionneront toute seules, l‘esclavage ne sera plus necessaire. » On comprend ici l‘importance de l‘évolution des techniques dans la libération de l‘homme.
Francis Bacon, autre philosophe du XVIIème siècle, a pour projet de découvrir une nouvelle méthode pour conduire l‘intelligence humaine sur de nouvelles voies et la faire progresser.Il affirme que les techniques se perfectionnent de manière évidente. La connaissance doit s‘appliquer utilement aux « usagers de la vie ». Plus tard, Descartes aura la même position.
Au cours du temps, il y a eu de nouvelles prouesses techniques qui ont permis une évolution positive de l’humanité par exemple l’éléctricité.En effet, à l’époque de son invention, l’éléctricité apparaît comme un gros p
rogrès technique car cette nouvelle énergie a engendré un meilleur confort de vie des populations, donc une amélioration de l’humanité.De plus, l’éléctricité a aussi permis par la suite l’invention de nouvelles techniques tel que l’ordinateur qui lui aussi a contribué une nouvelle fois au progrès humain par le biais de cette nouvelle technologie car il ya eu acquisition de nouvelles connaissances dans certains domaines. Par exemple en mathématiques et physique.


II-) Le progrès technique n’est pas nécessairement un progrès humain


La première conséquence de cette maîtrise technique est aussi la plus visible. L’Homme a perturbé l’ordre de la nature, inventé des moyens de destruction, mais il a aussi instrumentalisé l’homme lui-même. Il n’a plus besoin de réfléchir.
Actuellement, il existe de nouvelles techniques qui ne sont pas des progrès pour l’humanité. Prenons le cas de l’avortement : en effet dans le cas d’une grossesse d’un enfant présentant des signes apparents d’une maladie (trisomie par exemple), l’avortement peut devenir rapidement pour certains parents le meilleur moyen pour ne pas se confronter à la maladie de leur enfant.On ne peut pas émettre l’idée qu’une vie a plus ou moins de valeur qu’une autre : « il est impossible de fixer des normes de la valeur vitale comme de la valeur humaine ».
D’autres problèmes se retrouvent également dans une technique actuelle qu’ est le clonage. En effet si l’on clone un individu, on contribue à la disparition de la sexualité. La fécondation permet un « mélange » des gènes alors que le clonage est une « photocopie » d’un individu. Cette nouvelle technologie est un progrès technique mais elle est un frein à l’évolution de l’espèce humaine.
L’eugénisme, qui a été créé en 1883 par Galton, émet l’idée que la science doit avoir des conditions favorables à la reproduction humaine.On distingue deux types d’eugénisme : d’une part l’eugénisme positif et d’autre part l’eugénisme négatif. L’eugénisme positif a pour volonté de favoriser la reproduction des personnes estimés les plus doués. A l’inverse, l’eugénisme négatif a pour but de limiter la reproduction des sujets jugés indésirables tels que les handicapés. Cette idéologie prône l’idée d’une race « meilleure ». Le problème actuel est moins celui d’une doctrine que celui d’une pratique (le diagnostique prénatale ou préimplantatoire). Pour certains ces interventions ponctuelles permettent à des couples à risque d’avoir un enfant. Pour d’autres ces interventions sont un premier pas vers une sélection génétique des individus



Conclusion :


La technique a permis à l’Homme d’agrandir considérablement son emprise sur la nature. Donc on peut dire que l’invention de nouvelles techniques a permis à l’Homme d’évoluer. Mais cependant, si ces techniques sont néfastes pour l’Homme, il ne peut progresser dans le bon sens. Par conséquent, il n’y a pas d’avancée dans l’humanité et donc il y a un recul. Au fur et à mesure, l’Homme se méfit de plus en plus de la science et des techniques. Cette méfiance pose plusieurs problèmes : le problème de leur utilisation, le problème de leur neutralité, le problème éthique, et la question politique d’une nouvelle idéologie. Faut-il alors freiner le progrès technique ou le d évelopper en fixant des limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
 
synthèse de Claire et Adeline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: Réflexions des élèves (par groupes ou personnelles) Archives :: Réflexion sur les techniques et le travail par les Term S1 (2005-2006) :: Le progrès technique est-il nécessairement un progrès humain ?-
Sauter vers: