Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les contributions des élèves de T ES1 et ES2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: qq remarques ...   Jeu 28 Sep - 7:31

très intéressant les échanges concernant les plans : évitez-de faire un plan par "auteurs", même si on peut s'en inspirer , restez bien les seuls maitres de votre plan !
ne pas forcement s'arréter sur la thèse de Freud en croyant qu'il règle le problème ...pensez aux objections faites en travail de groupes ...
et faut-il penser que le recours aux autres va nécessairement nous apporter la vérité sur nous ?? : Un regard extérieur mais qui reste subjectif en fonction de la personne qui vous juge !


Dernière édition par le Ven 29 Sep - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
berengere



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Jeu 28 Sep - 11:12

Comme beaucoup l'ont dit la conscience de soi est une condition nécessaire à la connaissance de soi.Mais cette conscience n'est pas suffisante car la conscience de soi peut également être source d'illusion(il se peut qu'on se trompe sur nous même, que l'image de nous-même que nous renvoie notre conscience soit illusoire).
Cependant la conscience n'est peut être pas toujours victime des illusions car sinon nous ne pourrions même pas nous interroger sur nous-mêmes, nous n'aurions même pas la possibilité de supposer l'existence d'illusions qui seraient produitent par la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cindy J



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Jeu 28 Sep - 13:15

La conscience est le savoir, immediat ou reflechi que l'homme a de lui-meme et qui reconnait comme situé dans le monder. La conscience dites psycologike passe de " j'ai conscizence et j'ai conscience d'avoir conscience.Nous retrouvons ici l'etymologie du mot conscience cum conscienta avec le savoir un savoir accompagné un savoir rassemblée autour du centre qui est l'homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasy



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Jeu 28 Sep - 14:00

Dans un premier temps,Je pense que chacun sait qui il est, qu'il a conscience de se qu'il est . cependant les autres ne nous percoives pas de la meme manière, en effet chacun est différent et voit donc les autres (et nous par la meme occasion) plus ou moins différement.Si tu prends le corps de quelqu1 d'autres tu ne te verras pas de la meme maniere que lui.Chacun est différent pense autrement et voit le monde d'une autre facon.
Dans un second temps une parti de nous, l'inconsient agi sur nous.L'inconsient n'est pas un autres moi mais 1 partie de nous.C'est alors que comme le dit Alice les amis nous révèle des aspet de nous que nous ne pouvons pas percevoir car emprisonné dans notre inconsient.
On peut donc dire que nous nous connaissons dans le basique de nous meme:caractère, aspect phisique, désirs, envies...Mais nous ne nous connaissons pas profondement car c'est l'inconsient seul qui agit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: qq remarques ...   Ven 29 Sep - 1:51

je trouve la remarque de Bérengère très pertinente : la csc s'illusionne sur elle-même mais pas complétement car dans ce cas aucune connaissance ne serait possible ... A creuser !

encore une fois Freud ne règle peut-être pas tout les problèmes.. exploitez la piste de la relation à autrui, le regard d'autrui sur nous, cf SARTRE....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
Sophie



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Sam 30 Sep - 6:01

Chaque personne autour de nous, selon son rôle (parents, amis, profs...) ne nous voit pas de la même façon. Chacun d'entre eux à sa propre vision de notre "moi". Ex : notre mère peut nous voir encore comme un bébé, tandis que notre père peut nous voir comme un ado. Tout simplement, chacun ne voit qu'une facette de notre "moi" alors finalement ne sommes-nous pas les mieux placés pour savoir qui nous sommes réellement?

Pour le plan, je pensais faire le même que Nicolas, en mettant dans la première partie la définition de "je", de "suis " et de "conscience". Enfin, je pense qu'en conclusion, on pourrait se poser la question suivante : " Qui peut-me dire qui je suis?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélène B



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Sam 30 Sep - 10:46

J'ai recherché l'analyse de Sartre dans laquelle il explique les conséquences que peut avoir le regard d'autrui sur nous mêmes. Voici ce que j'ai trouvé :

Le regard d’autrui me dépossède de ma totale liberté, en faisant de moi un objet. Il fige ma liberté, parce qu’il me juge. Le sens de mon être n’est plus seulement en moi-même, mais dans la conscience d’autrui. Il parle en effet de moi comme d’une chose, en disant: «il est ceci, il est comme cela», alors que je ne suis rien. Mais c’est aussi cela qui permet la connaissance de soi. En effet, sans le regard d’autrui sur moi, je n’aurais pas l’occasion de me prendre moi-même pour objet, en essayant de me voir comme me voit autrui. Je serais un être sans réflexion sur lui-même, une pure spontanéité.

>>> Le regard d'autrui permettrait donc de prendre csc de soi même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: qq remarques   Dim 1 Oct - 4:06

SARTRE est dans votre manuel, au chapitre consacré à autrui

Il y des textes intéressants p 106 et 107 ainsi que p 104 texte 1

bon courage pour la rédaction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
Nicolas



Nombre de messages : 3
Age : 27
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Dim 1 Oct - 6:23

On peut s'opposer à cette définition de que Sartre donne sur la csc sur le fait qu'elle prive les gens de liberté. Selon moi, on peut admettre que le monde extérieur influe sur notre comportement et maniére d'etre.
En revanche, on ne cadre pas toute notre vie sur ce qu'ils aiment ou detestent. C'est justement le propre de l'etre humain qui reflechie au moins un peu que de savoir se libérer de cela et faire ce qu'il a envie par moment. De se dire que meme si notre entourage, ou la société de maniére plus large, nous juge, et bien nous aurons acquis ce que nous voulions et qui nous faisait envie. La satisfaction personnelle doit parfois primer sur le regard des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasy



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Dim 1 Oct - 6:55

Je pense que pour répondre à cette question, ce poser la question à nous meme et se mettre en rapport avec les thèses que nous exposons, peut nous aider, et ainsi ne pas trop nous éloigner du sujet.Je pense qu'une grande réfléction sur notre "moi" peut nous être d'une très grande utilitée pour ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agathe B



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: l'image des autres   Dim 1 Oct - 8:15

je pense que ,com beaucoup, on se connait ossi grace au autres car on renvoi une image aux autre qu'on ne connait pas. Mais est-ce que nous influençons pas l'image que les autres st font de ns? pour montrer réellement ki on é é dc on na csc de la personne kon é vu kon c kel image on renvoi
donc les gens peuvent ns aider a trouver ki on é ms ns on peut les aider a se faire une idée de ki ns voulons être en influençant leur jugement grace ou a cause des attitudes,des réactins ke l'on a
(je c pa si c tré claire ... a vs de jouer maintenant )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasy



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Dim 1 Oct - 9:09

Merci Agathe c'est très clair, je le pensais mais je n'arrivais pas à l'exprimer.
Je rajouterais que c'est gràce à l'image que l'on veut rendre que nous nous connaissons car cela nous oblige à nous identifier à réfléchir sur qui nous sommes réelement.

PS:ne chercher pas à donner une image de vous. Ce n'est plus vous, Rester vous même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucile



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Dim 1 Oct - 10:36

Je pense qu’il faut d’abord démontrer que l’homme pense se connaître et qui possède donc une conscience réfléchie, c'est-à-dire qu’il se reconnaît en tant qu’homme, en tant que personne à part entière. Mais cette conscience de soi peut être remise en cause par des éléments intérieurs et extérieurs, l’entourage joue bien sur un rôle, mais également l’inconscient. Il faut donc trouver le juste milieu. Est-il nécessaire de se connaître entièrement pour avoir conscience de soi ? Je pense que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurelien g



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Dim 1 Oct - 13:30

le sujet nous renvois a nous.nous seule peuvent y répondre cette reponsse entraine forcement une subjectivité.Elle est étayé grâce a nos experience et notre personalité.A votre avie les autres vous voits t'il comme vous vous voyer.NON le reflet de votre miroir ne correspond certainement pas a ce que vous avez conscience d'étre. Tout ca pour dire que dans cette dissertaion il faut conserver les maximum d'objectivité possible tout en apportant une touche de notre experience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurelien g



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Dim 1 Oct - 13:39

selon la theorie de freud notre psychisme contient un moi conscient et un ca et un sur moi inconscient. nous n'avont pas conscience de notre inconscient alors ils est legitime de se poser la question si cette inconscient echappe t'il totalement a notre conscient? ,si l'on en connait le contenue? cette inconscient correspond a des pulsions,des fantasmes etc... . la dissertaion du point de vue de la theori de Freud ne pe alors avoir q'une unique réponsse NON car nous avont pas conscience de certaine de nos pulsion nos fantasme. Nous ne cotrolon pa le contenu de notre inconscient. Notre conscience de nous même est donc incomplete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: qq remarques ...   Lun 2 Oct - 0:31

un message spécial tout d'abord pour Agathe (et ceux qui auraient la même tendance qu'elle) : Comme je vous l'ai dit en classe, une des règles de base de ce forum est d'écrire en français càd avec des mots entiers et correctement orthographiés : Cogito et moi-même sommes allergiques au langage sms : merci d'éviter !!

Pour ce qui est du contenu, je crois que vous avez eu raison de rechercher un peu plus du coté de Sartre : Son propos est de dire que quand je veux apprendre qqchose sur moi, je passe par autrui qui par son regard, me fait prendre csc de ce que je fais : par ex un regard de désapprobation ou d'étonnement me fait prendre csc de la bétise que je suis ent rain de dire ou de faire alors que jusque là je n'en avais absolument pas pris csc. Mais une fois que j'en ai moi-même pris csc, je suis libre de lui donner un autre sens que celui qu'autrui lui avait donné.

sartre pense que la csc est de "mauvaise foi", càd qu'elle fait semblant de ne pas voir ce qui la dérange : elle fait comme si ça n'existait pas et le regard des autres m'oblige à en prendre csc malgré moi car je ne peux plus faire comme si je ne l'avais pas remarqué.
(je reviendrai sur ce concept de mauvaise foi en cours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
Benjamin Gui



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Lun 2 Oct - 11:38

plan:

I- Descarte je pense dc je suis (identique à Jattieu Manneau)
II- Kant et Freud avec une remise en cause de "mon moi" et l'incst de Freud
III- et pour finir le sujet qui nous interroge personnelement dc: prendre csc de ce que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Gui



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Lun 2 Oct - 11:39

3ème message car trois mesages obligatoires/

bonne chance pour avoir fini vendredi.
et le principe du forum est nouveau et très sympa!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   Mar 3 Oct - 11:22

Benjamin Gui a écrit:
I- Descarte je pense dc je suis (identique à Jattieu Manneau)
ouaaahahahahhahaahha!

Sartre est un de ceux, avec Alain, autre philosophe français, qui s'est fortement opposé à l'hypothèse de l'inconscient. Selon lui, croire à la réalité de l'inconscient, c'est rejeter ce qui pourtant est fondamental à l'homme : la liberté. Mais c'est également une attitude radicalement humaine, que l'on peut qualifier de fuite, d'angoisse, devant cette trop grande liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: qq remarques   Jeu 5 Oct - 1:26

le plan que Matthieu a proposé a semblé plaire à d'autres !! son raisonnement est logique en effet.
Au risque de me répeter, c'est la logique de votre raisonnement qui m'intéresse.
Le plan n'est donc pas I, Descartes, II, Freud, III, Alain ...
Ces auteurs vous indiquent bien sûr des grands axes. Mais c'est toujours vous qui réflechissez !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
Charles



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: La mémoire   Jeu 5 Oct - 9:21

eh bien je tenais juste a intégrer ce que j'ai dit ce matin en cours concernant la mémoire.
En effet par rapport au plan de mathieu, je placerai ça en Troisième parti, parce que cela est une synthèse de la première et de la seconde partie
Voici ce qu'expose ma première sous partie du III

"La mémoire est en quelque sorte une conscience de soi, on se regarde dans le passé et ont peut se reconnaitre comme nous même, comme si par exemple on se regardait dans une glasse.on se reconnait, on a donc conscience de que l'on etait donc on a conscience de soi.(qui correspond à la première partie de mathieu)

Mais la difference est que quand on se voit dans le passé, on prend du recul par rapport à ce que l'on était. donc on découvre une partie de nous même. Par exemple je me regarde il y a 5 ans et je me dis :ah ce que je pouvais etre gamin quand j'avais 12 ans. Et ce caractère je n'en n'avais pas conscience à ce moment du passé. Donc je n'avais pas pas une réelle conscience de moi.

Enfin cela apporte quelque chose sur la concience de soi parce qu'on découvre/constate qu'il y a eu une évolution entre quand j'avais 12 ans jusqu'à maintenant (certains diront peut etre le contraire :D). Le moi serait quelque chose capable d'évoluer?"

La reponse à cette dernière question pourrait servir de développement d'une deuxième sous partie de ma troisieme partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les contributions des élèves de T ES1 et ES2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les contributions des élèves de T ES1 et ES2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: Terminale ES1 et ES2 : Dissertations 2006-2007 :: sujet n°1 (oct 2006)-
Sauter vers: