Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Racisme et racialisme : Maxime, Hélène, Vincent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hélène guitton



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: Racisme et racialisme : Maxime, Hélène, Vincent   Jeu 4 Jan - 14:49

Racisme et racialisme 

Introduction :

La réussite du Front Nationale en France, avec sa présence au 2ème tour des élections présidentielles en 2002 pose alors le problème du racisme et racialisme dans le monde.
Le racialisme est un ensemble d’opinions, sans articulation logique, mais qui s’appuie parfois sur de données biologiques pas toujours précises. Il se base soit disant sur des théories « scientifiques » mais en réalité se fonde sur des pseudos théories plus ou moins ridicules à notre époque. Quelles sont alors ces pseudos théories ? Y’a-t-il des contradictions avec les observations ? Comment expliquer leurs succès ?

Les pseudos théories :

Le racialisme se base essentiellement sur des pseudos théories aussi absurdes les unes que les autres. D’après l’article de « Science et avenir » nous pouvons ressortir quelques théories élaborées pourtant par des scientifiques. Par exemple, le grand botaniste suédois Carl Von Linné (XVIIIe S) divise l’humanité en 4 grandes races dans son « systema naturae ». Selon lui il existe 4 races biens distinctes avec des caractéristiques physiques et morales différentes. Les 4 groupes sont les Europaeus albus, les Américanus rubescens, les Asiaticus luridus et les afer niger. Déjà rien que de mettre des noms en latin ajoute un caractère scientifique supplémentaire. Dans son classement, on retrouve le mélange habituel des caractères physiques (couleurs de peau) et moraux (préjugés racistes). Donc, la théorie de ce scientifique est qu’il existe aux XVIIIe S 4 races différentes dans le monde.

Petit à petit, avec l’avancée du colonialisme, d’autres scientifiques arrivent au début du XIXe S, comme, par exemple, Jules Joseph Virey. Ce monsieur est un membre de l’Académie de médecine, un député et reconnu par Le Larousse comme «  un esprit cultivé ». Dans son Nouveau Dictionnaire d’ Histoire naturelle en 1819, il considère que la race noire se rapproche plus du singe que de la race humaine. Je cite: «  La conformation du nègre se rapproche même de l’oran- outang ». Selon lui, les Nègres ont « un museau, des cheveux laineux, des grosses lèvres gonflées, un nez large et épaté, un menton reculé » . Autant de caractéristiques qui le différencie du Blanc et qui, au contraire, l’assimile au singe. Sa théorie est donc d’affirmer que le Noir ressemble, de par ses caractéristiques physiques, plus aux singes qu’aux Blancs. Est-ce que ces propos complètements racistes et immoraux sont dignes d’un homme de ce charisme ? Il déshumanise complètement la race noire et la considère que des animaux. Pourtant de nombreux scientifiques pensaient malheureusement comme lui.
La troisième et dernière théorie est l’œuvre du docteur Morton, qui doté de 2 diplômes de médecine, cherche à donner une valeur scientifique aux préjugés de ses contemporains. L’américain a pour cela calculé les volumes internes de crânes de différentes races. Après, il partait du principe que plus le volume crânien était important, plus l’individu était intelligent. Ses résultas aboutissaient à une conclusion sans bavure: les Caucasiens (1426 cm²) puis les Mongols (1360 cm²), suivent ensuite les indiens d’Amérique (1344 cm²), puis les Malais (1327 cm²) et les derniers de son classement sont les éthiopiens (1278 cm²). Ses résultas sont sans appel et évidemment conformes aux préjugés de son époque. Sa théorie est donc que les Blancs sont plus intelligents que les Noirs car ils possèdent un volume crânien plus important que les Noirs
Ces pseudos théories regroupent toutes les mêmes caractéristiques physiques (couleurs de peau, apparence physique….) et moraux (préjugés racistes, intelligence…). Cependant, elles posent de nombreux problèmes et possèdent de nombreuses contradictions.

Les contradictions avec les observations :

Ces pseudos théories sont considérées de nos jours comme absurdes. Elles sont censées être scientifiques, c'est-à-dire partir d’une hypothèse ( ici il s’agit des préjugés de l’époque), puis à travers une expérience scientifique comme l’observation des caractéristiques physiques ou le calcul des volumes crâniens, tirer des conclusions générales. A première vue, les théories semblent avoir un raisonnement scientifique sérieux réalisé par de grands scientifiques. Seulement, ce n’est qu’une apparence, car d’une part les conclusions générales sont absurdes et d’autre part les expériences sont truquées de manière à aller dans le sens de la théorie.
Par exemple la théorie de Linné est qu’il y a 4 races distinctes dans le monde, mais que fait-il du Sri lankais qui a la peau noire, mais qui fait partie selon lui des Asiaticus luridus qui ont la peau jaunâtre. Une incohérence qui est la preuve que sa conclusion est absurde et que sa théorie ne tient pas la route.
De plus, les expériences réalisées pour prouver que ces théories sont vraies, sont truquées. En effet, le docteur Morton classait ses crânes et enlevait ceux susceptibles de falsifier son expérience, et par conséquent de changer la moyenne du volume crânien d’une race. Par exemple, un Blanc ayant un volume crânien trop petit ou un noir ayant un volume crânien trop conséquent n’était pas pris en compte. Encore un exemple qui prouve que ces théories ne sont pas authentiques.
Malgré les incohérences et le non sens de ces théories, elles connaissent un énorme succès auprès de l’opinion publique européenne. Comment expliquer le succès incompréhensible de ces pseudos théories ?

Le succès de ces pseudos théories :

Certes les bases scientifiques du racisme sont très fragiles, mais l’ampleur des conclusions tirées est très prépondérante. La ténacité et l’extension du racisme, malgré les confusions et les contradictions, prouvent que le phénomène ne trouve pas son assise dans la logique, mais dans l’affectivité et l’intérêt. En effet, l’opinion publique croit en ces pseudos théories qui semble vérifiées et qui en même temps valorisent les européens en les mettant en haut de l’échelle. Tout le monde les approuve sans discuter. Comme ces théories vont dans leur intérêt, pourquoi chercher à les falsifier ?
De plus, à cette époque le colonialisme est en pleine expansion. L’image que donnent les gouvernements européens du colonialisme à travers la propagande ou les expositions coloniales, comme les zoo humains aux expositons universelles du début du 20ème siècle, est mise en œuvre pour justifier la colonisation et montrer que les habitants des colonies sont de races inférieures. Par conséquent, il est juste de coloniser et de leur apprendre même de force les bienfaits de notre civilisation. N’y a-t-il pas une sorte d’ethnocentrisme ?
De plus, l’exemple en Allemagne de l’affirmation de la race aryenne durant l’entre 2 guerres et pendant la 2ème guerre mondiale montre que ce succès est très dangereux et que les partisans du racialisme sont prêt à faire tout et n’importe quoi. Selon les nazis, seuls les allemands sont des gens civilisés et seule la race aryenne doit vivre. Les juifs et d’autres races sont accusés d’empoisonner le sang des autres et de ruiner les bases sur lesquelles reposent la race du peuple .En effet, de nombreuses choses étaient mises en place pour mettre en avant la race aryennne et d'infériorisé les juifs comme par exemple l'interdiction du mariges entre juif et non juif, la création de centres de reproduction pour aryens, les lebensborn qui a pour but la création et le développement d'une "super-race" parfaitement pure, et de ruiner les bases sur lesquelles reposent la race du peuple. Ces préjugés racistes provoqués par le succès du racialisme a donné lieu à cet horrible génocide que l’on connaît.
Le racialisme a eu un énorme succès suscité par l’extension du colonialisme en Europe et l’ethnocentrisme de la population. Il a pris une telle ampleur qu’il a provoqué le génocide juif.

Conclusion :

Le racialisme est composé de pseudos théories. Elles sont dites « scientifiques » mais sont prouvées par des expériences truquées et leurs conclusions laissent à désirer. Malgré l’absurdité de ces théories, son succès est énorme grâce notamment au colonialisme et continue encore de nos jours. Par exemple, le 19 octobre dernier, Georges Frêche président de la région Languedoc Roussillon parle de l’équipe de France de football : « J’ai honte pour ce pays. Bientôt il y aura 11 blacks.  Quand je vois certaines
équipes, cela me fait de la peine ». Selon lui l’équipe de France de football possède trop de noirs! Jusqu’où ira le racisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Racisme et racialisme : Maxime, Hélène, Vincent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: Réflexions des élèves (par groupes ou personnelles) Archives :: Connaissance et croyance (travail interdisciplinaire philo-svt TS2 (janv 2007) : :: les compte-rendus-
Sauter vers: