Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La recherche du bonheur est elle necessairement immorale?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin René



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: La recherche du bonheur est elle necessairement immorale?   Mar 18 Déc - 10:03

La recherche du bonheur est elle forcément immoral?

Pour répondre a cette question, nous allons tout d'abord analyser ce sujet. Il révèle tout d'abord de définir ce qu'est le bonheur. Etymologiquement, le mot est lié à la chance et au hasard. La premiére difficulté du bonheur est que, dans la définition il y est écrit que le "bonheur nous échoit sans qu'on s'y attende", la recherche est donc impossible et inutile puisqu'en quelque sorte il nous survient comme une "surprise".

Admetons que nous puissions tout de même le chercher, est il obligatoirement immoral donc en quelque sorte orgueilleux? La moral n'est pas proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux mais comment nous devon smou rendre digne du bonheur. De plus, certaines personne, pour devenir heureusestrouvent necessaire d'aider les autres a trouver "leur" bonheur, comme le dit Kant dans Les fondements métaphysiques des moeurs : "(Certaines personnes) trouvent satisfaction interrieur a répendre la joie autour d'elles et qu'elles peuvent se réjouir du contentement d'autrui". De cela, on peut dire que la recherche du bonheur n'est pas necessairement immoral. Par exemple une personne peut complétement trouver sont bonheur en aidant des personnes dans le besoin. Mais chez certaines personnes, contrairement a celle ci trouventle bonheur en s'aidant des autres comme moyens et nous plus comme des personnes, c'est a dire que les relations que l'on entretient avec d'autres personnes ne servent uniquement à trouver le bonheur. Par exemple, une personne prenant plaisir à écouter de la musique trés forte à 3h du matin en dérengeant ces voisins trouve le bonheur mais dans ce cas au dépend des autre La recherche du bonheur peut donc également être immorale. Mais de cela on pourait penser que dans mon premier exemple la personne ce sert des autres comme moyens pour trouver le bonheur, cette recherche serait donc également immorale, or il trouve le bonheur en aidant les autres a le trouver, les personnes se servent donc l'une de l'autre comme moyens mais se satisfont d'eux même ce n'est dans ce cas pas immorale. Kant dit également dans Les fondements métaphysiques des moeurs que le bonheur est bien souvent la condition de la "richesse, ou de l'influence politique", "ou a ttitre d'instrument les amis"( Livre p 617). On peut donc conclure que la recherche du bonheur et la notion d'immoralité sont donc contingent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La recherche du bonheur est elle necessairement immorale?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: Analyse de sujets de dissertation sur le Bonheur (TS1 08-09) :: A lire : analyse de sujets, problèmes posés-
Sauter vers: