Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Analyse des textes en prépa à la problématisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Analyse des textes en prépa à la problématisation   Ven 26 Sep - 8:31

Merci de laisser votre analyse du texte que vs avez lu et les éléments qui vs paraissent intéressants.
attention : que ce soit utile pr les autres élèves qui n'ont pas lu "votre" texte !
un résumé en 2 lignes ne leur servira à rien !
insistez sur les concepts, les distinctions intéressantes qui pourront peut-être être exploitées pr la compréhension du sujet

pour cela cliquez sur "répondre" (et non pas sur "nouveau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
Marie-Cécile Pin



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Analyse du texte de Bergson p96   Mer 1 Oct - 11:36

Dans ce texte, tiré de l'oeuvre Les 2 Sources de la morale et de la religion, Bergson montre que c'est la femme qui est à l'origine du désir de l'homme. Pour lui, l'amour avec ses normes et ses valeurs nait au Moyen-Age (avec les tournois de chevalerie: 1ère manche, 2ème manche et la Belle, au gagnant).

De plus, il fait un rapprochement entre l'amour et la religion catholique: l'amour aurait emprunté à la religion "sa ferveur, ses élans, ses extases" (en clair l'adoration de l'être aimé), et aussi la déception car c'est ce qui différencie "le divin et l'humain" (=aucune deception dans le domaine religieux).

Enfin, il distingue deux émotions: l'émotion primitive qui provient de l'être aimé (par exemple un homme aimant sa femme) et l'émotion religieuse, à caractère surnaturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grolleau thomas



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Analyse du texte de Leibniz   Jeu 2 Oct - 14:04

Pour Leibniz il y a 2 formes de liberté. La liberté de droit est une liberté qui n'est pas totalement libre dans sa liberté d'action. Par exemple, un esclave n'est pas libre car il doit exécuter ce qu'on lui dit mais Leibniz dit qu'un pauvre est aussi libre qu'un riche au niveau de son droit. Il distingue aussi la liberté de fait qui dit que l'on est libre de ses actions, de ses choix mais lorsue l'on veux vraiment, où que l'on ai en mesure de le faire. Il prend l'exemple d'une maladie paralytique, où là nous n'avons pas l'usage libre de nos membres donc pas de liberté à ce niveau là.
Leibniz distingue en plus la liberté de vouloir. Dans le 1er sens, il l'oppose à l'esclavage d'esprit comme la passion. Si l'on aime quelqu'un et que tout va bien, on ne peut pas vouloir sa mort donc nous sommes limité dans cette liberté de vouloir. Le 2eme sens à lieu lorsque l'on oppose liberté et necessité. Si il y a necessité de faire quelque chose comme par exemple se nourir, nous sommes obligés de le faire donc il n'y a pas de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Cosset



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Analyse des textes en prépa à la problématisation   Jeu 2 Oct - 15:20

Epicure, Lettre à Ménécée.

Dans cette lettre, Epicure définit la notion de plaisir et de désir. Il distingue plusieurs types de désirs. Il existe les désirs vides et naturels, parmi ceux la,on distingue désirs seulement naturels et désirs nécessaires. Dans ces derniers, il y a désirs nécessaires au bonheur, à l'absence de perturbation du corps et d'autres nécéssaires à la vie elle même.
Epicure précise que pour avoir une vie heureuse et jouir du bien etre, ces distinctions sont importantes.
Pour Epicure, nous avons besoin du plaisir lorsque nous souffrons de l'absence du plaisir, et l'absence de souffrance entraine le non besoin du plaisir.Epicure estime que l'homme se passe parfois du plaisir pour supporter des douleurs supplémentaires car il sait que le plaisir que s'en suivra sera plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Analyse de Kant (p.600)   Jeu 2 Oct - 15:27

D'après Kant, quand on prend un acte volontaire (comme par exemple un mensonge pernicieux), on pénètre dans le caractère empirique (définition empirisme source : Wikipédia : L'empirisme est une doctrine qui fait de toute connaissance le résultat de notre expérience sensible. L'adjectif « empirique » est souvent employé pour signifier : qui est issu des faits statistiques, de la réalité, par opposition à une idée issue de la théorie. ) de cet Homme.

Donc pour Kant, l'acte / le fait de mentir (pour cet exemple) est influencé par plusieurs choses , tel que : la mauvaise éducation, les mauvaises fréquentations en partie aussi à la méchanceté d'un naturel insensible à la honte, donc des causes déterminantes d'un effet naturel donné.
Mais, Kant insiste sur le fait que l'Homme est entièrement coupable à l'instant où il ment ; par conséquent, malgré, toutes les conditions empiriques (citées ci-dessus) de l'action à la raison il était pleinement libre, et cet acte (donc le fait de mentir) est entièrement de sa faute.

En conclusion : Kant décrit q'un acte volontaire est influencé par le naturel propre de l'Homme.(varie en fonction de l'éducation et l'expérience personnelle) mais qu'il est aussi indépendant du naturel de l'Homme puisqu'il est libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie D.



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 24/09/2008

MessageSujet: Analyse du Discours de la Méthode de Descartes p.95   Jeu 2 Oct - 16:35

Cet extrait est la troisième maxime du Discours de la Méthode. Celle-ci concerne les désirs. Descartes y confonte sa pensée à celle des stoïciens(=philosophie qui émane de Zénon de Citium : le bonheur va consister dans l'acceptation du destin donc celui-ci est inéluctable).

.Dans la première partie de son texte (l.1 à 16), Descartes parle de sa conception du désir. Celle-ci s'inspire de la philosophie stoïcienne seulement il ne rejette pas le désir comme les stoïciens. Il dit que la volonté peut contrôler le désir et que l'on doit désirer que ce que l'on peut avoir.

.Dans la seconde partie (l. 17 à la fin), Descartes expose la thèse des stoïciens sur le sujet des désirs. Grâce à la volonté de ne pas désirer ce que l'on a pas, on ne peut donc pas souffrir du fait de ne pas le posséder. Il ya alors absence de désir et de regret. Pour eux ils sont ainsi plus "puissants, plus heureux, plus libres" que ceux qui ne partagent pas cette philosophie. En effet, ils contrôlent le fait de ne rien désirer alors que les autres qui ne maîtrisent rien sont submergés par leurs désirs DONC le fait même de désirer ne permet d'accéder au bonheur(selon les stoïciens).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE NEVANIC



Nombre de messages : 3
Age : 25
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Analyse du texte de Alain p.593   Ven 3 Oct - 2:01

Dans cet extrait de "Les Idées et les Âges", Alain nous démontre d'abord que l'homme n'est pas responsable des ces choix, que ceux-ci sont définit a l'avance par la nature et qu'ainsi lhomme n'est pas responsable de ses pensées. Ainsi, il n'y a pas de décison personelle tels que le choix d'aimer. Enfin, il nous dit que la volonter de l'homme n'est qu'une illusion car son destin est prédefini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanny G.



Nombre de messages : 2
Age : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Analyse des textes en prépa à la problématisation   Ven 3 Oct - 5:27

TEXTE DE SAINT AUGUSTIN P.96


Dans ce texte Saint Augustin exprime les contradictions de l'amour.
IL explique qu'il est possible de désirer en secret le fait d'aimer sans pour autant le vouloir. Il cherche à aimer mais son âme l'en empèche. C'est ici de l'amour de Dieu qu'il parle; saint Augustin compare son âme à un apétit qu'il ne peut pas combler car il est malade et donc l'empèche d'aimer, car un amour est impossible sans une âme saine.
Pour lui, sans âme on ne peut donc pas aimer et on ne peut pas aimer non plus une personne qui n'en a pas.


Dernière édition par Fanny G. le Sam 4 Oct - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas bergeret



Nombre de messages : 9
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Françoise Dolto , L'école des parents   Sam 4 Oct - 3:28

Dans ce texte issu de [i]L'école des parents[/i], de Françoise Dolto, l'auteur s'interroge si répondre aux désirs des enfants est nécessairement les satisfaires ?

Dans cet extrais, Françoise Dolto explique que ne pas satisfaire le désir d'un enfant contribu à l'épanouissement de son esprit et de sa personnalité en l'incitant à entrer en communication avec les personnes qui l'entoures. Si le désir de l'enfant est satisfait par ses parents, ce même désir se transformera en un besoin fondamental et surtout naturel et entraînera par la suite de nouvelles demandes ... "Parler des désirs, les représenter, partir des désirs pour entrer en communication (...) voilà ce qui fait fabriquer ce que l'on a pas obtenu ".

Egalement, se représenter le désir laisse libre court à l'imagination de l'enfant, par conséquent, à la créativité de celui-ci.

Enfin, Françoise Dolto souligne le fait que les désirs des enfants doivent être justifier avec les parents, permettant ainsi une plus grande autonomie ainsi que la responsabilité du jeune individu, par exemple, un adolescent désirant une mobylette (ses parents s'y opposant), l'ado se retrouvera seul pour aboutir à ses fins c-a-d posséder ce désir matériel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Dies



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Analyse des textes en prépa à la problématisation   Sam 4 Oct - 3:59

Texte de SARTE " les contradictions du desir" p 97


Dans ce texte, l'auteur parle des contradictions dans le desir , d'une part du fait qu'une personne ne peut accepter d'etre aimer par simple phénoméne mécanique et automatique , mais d'un autre coté , il ne peut se contenter d'un amour totalement libre et controlé ... l'individu voudrait donc trouvai un compromis entre l'automatisme et la totale libertée, l'auteur compare l'amour a la folie ou au reve, et l'individu voudrai , ke cet liberté qui pousse l'autre a vous aimé se transforme peu a peu en attachement mécanique ...


voila j'espere que ca convient a tous le monde ,


bon week end =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malorie



Nombre de messages : 6
Age : 25
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Analyse des textes en prépa à la problématisation   Sam 4 Oct - 11:37

Texte d'Epictète p.592


Dans ce texte, le stoïcien Epictète nous explique ce qui dépend de nous et ce qui n'en dépend pas.
Pour lui, le désir comme l'aversion ou l'opinion dépend de nous, ce sont des œuvres qui nous sont propres, ce qui nous est libre. Par opposition, il nous explique que certaines choses comme le corps ou la richesse ne dépendent pas de nous qu'elles sont propres à autrui. L'homme libre est donc celui à qui tout arrive selon sa volonté mais cela n'est pas toujours possible s'il veut ce qui n'en dépend pas.
Le sage cessera donc d'espérer quoi que ce soit qui ne dépende pas de lui (c'est-à-dire d'espérer), et se contentera de vouloir ce qui en dépend (ce qui est, exactement, vouloir).
Donc selon Epictète on peut donc seulement vouloir ce que l'on désire.

=)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime L



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Etude texte p601   Dim 5 Oct - 8:46

Texte écrit par Jean-Paul Sartre, publié en 1943, extrait de L'Etre et le Néant. Ce texte offre une tentative de conciliation entre liberté et déterminisme.

Conciliation : action de rendre les choses compatibles/trouver un rapprochement entre.

Déterminisme : conception selon laquelle il existe des rapports de cause à effet entre les phénomènes physiques, les actes humains.

Dans le premier paragraphe, Sartre exprime som impuissance face à la liberté.Il nous dit que "L'histoire d'une vie, quelle qu'elle soit, est l'histoire d'un échec" , qu'il n'est "libre" d'échapper à son sort et que "Bien plus qu'il ne paraît se faire, l'homme semble être fait" par la nature au sens général.

Dans la seconde partie, Sartre se place du point de vue des partisans de la liberté humaine, en citant comme exemple Descartes, qui reconaissait que la volonté est infinie mais qu'il convient de faire des distinctions et que beaucoup des faits énoncés par les déterministes ne sauraient être pris en considération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Analyse des textes en prépa à la problématisation   Aujourd'hui à 19:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Analyse des textes en prépa à la problématisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: DEVOIRS 2008-2009 :: Dissertations TES1 08-09 :: problématisation : Peut-on vouloir ce qu'on ne désire pas ?-
Sauter vers: