Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 p30 Leibniz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud C



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: p30 Leibniz   Lun 6 Oct - 1:28

Dans l'extrait de "Nouveaux Essais sur l'entendement humain" Leibniz explique que nous sommes en permanence stimulés par l'environnement qui nous entoure et qu'"à tout moment" nous perçevons une infinité de choses.
Toutes ces perceptions sont selon lui inconscientes et "sans réflexion" car en raison de critères comme l'accoutumance, la banalité ou encore le fait que ces perceptions soient "trop petites [ou] en trop grand nombre"; notre mémoire n'enregistre pas ces impressions, et ainsi n'offre pas la possibilité à notre conscience de les analyser.
Donc la perception se fait sans conscience, c'est notre inconscient qui traite en premier lieu une impression.
Ainsi pour qu'une perception soit analysée il faut qu'elle passe de notre inconscient à notre conscient, spontanément ou grâce à un élément extérieur( par exemple quand "quelqu'un nous [...] [ le ] fait remarquer"); grâce à cela notre mémoire enregistre cette perception et la met en relation avec différents faits plus ou moins similaires pour déclencher chez nous une interprétation et un ressentit.

Le texte de Leibniz explique la notion de lien infime entre les deux parties distinctes de notre esprit; la partie inconsciente et la partie consciente, ainsi que le fait qu'un stimulus quelconque aussi petit qu'il soit peut entrainer l'analyse des perceptions qui nous entourent et la formation du lien entre ces deux parties de notre esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mikael



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Le cas Elisabeth p 32 de freud   Mar 7 Oct - 13:38

Freud soigne l'hystérie de ses patients,l'hystérie est considérée comme une maladie mentale qui touche surtout les femmes.Elle se caractérise par des symptomes physiques qui n'ont aucune cause organiques.D'apres lui tout comme les reves,les hystéries proviennent d'un désir inconscients.C'est a dire des envies que l'ont n'ose pas savourer parcequ'elles sont pas convenables.Pour Freud,c'est parceque Elisabeth a le désir d'etre amoureuse de son beau frère qu'elle s'interdit,qu'elle va si mal.Donc Freud est le 1er à démontrer le psychisme inconscient,nous ne sommes pas maitre de nous,il nous faut agir,c'est celui qui controle,d'òu on n'est pas responsable de nos sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
p30 Leibniz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: DEVOIRS 2008-2009 :: dissertations TS1 08-09 :: 1ère dissertation : Peut-on être "hors de soi" ?-
Sauter vers: