Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Objectif Plan !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Objectif Plan !!   Jeu 16 Oct - 2:51

bonjour à tous,

je viens de parcourir à nouveau toutes vos contributions + vos analyses de texte :

vous avez suffisamment d'éléments pour commencer à élaborer un plan (pensez aussi à regarder ce qu'on écrit les S1)

je vous conseille de :

- prendre une feuille et un crayon !

- faire de belles colonnes

- noter dans l'une toutes les définitions en vs efforçant de les classer si elles se recoupent

- noter dans une autre colonne les arguments qui amènent à la réponse "oui",

- dans une autre, ceux qui amènent à répondre "non"

... à mettre en face des définitions, car la réponse "oui" ou "non" dépend sans doute de la déf que vs avez donnée.

- dans une autre colonne, toutes les idées + particulières, questions, critiques qui peut-être vont vs amener à aller au delà de l'opposition oui-non et vs donner la matière de la 3ème partie. : par ex la dimension morale du sujet, ses conséquences ..

- dans une dernière colonne, les références exploitables en fonction des idées ...

à partir de là vous devriez normalement voir se dessiner un plan :

je vous propose d'apporter tout cela lundi et d'y travailler personnellement pendant l'heure de cours ... si vous avez déjà une idée de plan, vous pourrez me le montrer ...

vous pouvez aussi mettre votre idée de plan sur le forum ..ou si vs ne voulez pas en faire profiter les autres ...me l'envoyer par mail cogito85@live.fr, je vs répondrai par mail, ou lundi en cours ...
bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
pierre-alexis



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Voila ma dissertation ( apres avoir un peu galérer )   Lun 27 Oct - 5:55

DISSERTATION

Peut-on être hors de soi?


Peut-on être hors de soi ? Etre hors de soi cela reviendrait au fait que notre inconscient prendrait le dessus sur notre conscient. Tout d'abord qu'est ce que l'insconscient, je le définirais comme un état d'esprit où on ne controlerait plus ni nos perceptions de l'environnement ni nos actes. Tout le monde peut se référer au cas de l'ivrogne qui est à mon avis un exemple assez parlant. Mais alors qu'est ce que le conscient , c'est un état d'esprit qui est l'opposé de l'inconscient c'est à dire que l'on a alors une totale perception de son environnement et que l'on est en pleine possession de ses moyens. Nous allons alors voir que chaque individu peut etre hors de lui sans le vouloir, puis qu'il peut aussi décider d'étre hors de lui et enfin que l'on ne peut pas vraiment étre hors de soi.


Premierement le fait d'être hors de soi peut en effet se rapporter aux actions que l'on ne maitrise pas , celles que l'on accomplit inconsciement. On peut dire que ces actions sont des échecs du comportement ( des actions auxquelles on n'apas réfléchi ) comme les lapsus , les actes manqués , les pulsions etc ... Tout d'abord voyons les penseés que l'on ne maitrisent pas. Prenons l'exemple des rêves : lorsque l'on rêve on est hors de soi. D'une part car l'on ne maitrise pas ses actions ( respirer , se retourner dans son lit et dans certains cas parler aussi ) et d'autre part car on ne maitrise pas ses pensées. Ainsi le contenu de nos rêves est três aléatoire , il peut etre constituer des évenenments de la journée mais aussi d'actions totalement nouvelles et certaines même sont impossibles. Par exemple dans nos reves tout devient possible, en effet on pourrait faire passer une voiture par la porte d'entrée de notre maison sans abimer la peinture pour ensuite la garer dans la cuisine. Nos rêves n'ont pas de limites. Peut être que le pensées qui constituent nos rêves sont des pensées qui nous ont traversé l'esprit sans que l'on y ait fait attention. Et comme le dit Alain « l'homme est obscure à lui même » et de ce fait on ne peut retenir tout ce qui nous vient a l'esprit au cours d'une journée et encore moin d'une vie. Dans son texte La critique de l'inconscient freudien Alain explique que pour lui l'inconscient serai aussi l'expression du corps.

Après avoir parlé des pensées que l'on ne maitrise pas j'en viens maintenant aux actions que l'on ne maitrise pas. Ces actions sont des actions réflexes , insctinctives ou bien des actions controlées par le corps. En premier lieu une dictinction entre le réflexe et l'insctinct s'impose. La définition de Bergson du réflexe est une action que l'on accompli par automatisme sans aucune réflexion. Par exemple losque l'on se brule en posant sa main sur une plaque chauffante notre réflexe sera de retirer notre main et cette action sera accompli avant même que l'on y est pensé. L'instinct est lui aussi une action irréfléchie mais à la différence du reflexe elle n'est pas stéréotypée c'est à dire que dans une même situation deux individus peuvent agir de façon totalement différente. Par exemple si nous faisons un sondage en demandant à un groupe de personnes comment elles réagiraient si elles étaient bloquées dans une piece au premier étage alors que le feu est dans le couloir. Certaines préfereraient sauter pas la fenêtre pour se mettre hors de danger quitte à se casser la jambe , tandis que d'autres se barricaderaient dans la salle et attendraient les secours. Voyons maintenant le troisième type de ces actions : celles controlées par le corps. Prenons l'exemple d'une personne poursuivie par un molosse enragé , lors de la course-poursuite cette personne se retrouve coincée face à un mur de 2,50 mètres. Elle réussira à le franchir ce qui est impossible en temps normal car sous l'effet de la peur ses force se seront décuplées.

Pour conclure cette premiere partie je dirai que dans certain cas nous ne maitrisons pas totalement notre corps ou nos pensées mais cela peut s'avérer très utile pour la survie par exemple. A l'inverse dans d'autres situations je trouve que nous sommes rarement maitres de nos actions donc que nous sommes rarement « en » nous.

En effet en plus des actions inconscientes que nous accomplissons , nous accomplissons des actions consciemment mais nous sommes quand même hors de nous. Tout d'abord lorsque nous sommes en société nous ne sommes que très rarement nous-mêmes. Autrement dit nous jouons un rôle vis a vis de la personne que nous avons en face de nous. Sartre appelle cela de la mauvaise foi. En effet selon que nous discutions avec telle ou telle personne nous répondrons de telle ou telle maniere. Tout dépend si notre interlocuteur est une personne proche de nous ou pas cela s'appelle cataloguer les gens c'est ce comportement qui entraine le fait que l'on joue un rôle en société. Pour Nietzsche la conscience est le fait de penser / prendre en compte les autres individus et se serait donc un comportement que l'on retrouverait uniquement en sociéte au sein d'une commmunauté. Il existe aussi certaines personnes jouent le rôle de leur métier à tel point que dans certaine situation cela dépasse leur coté humain : prenons l'exemple du medecin. Dans cette profession à force de soigner des malades certains médecins soignent les malades uniquement pour l'argent qu'ils en retirent ils ne gagnent plus aucune satisfaction à sauver la vie des gens. Ils ont perdu le coté humain de leur profession. Donc en société les gens sont conscients d'etre hors d'eux mais ils y sont contraints car adopter un autre comportement serait mal vu en société.


D'un autre côté les gens sont capables de se mettre hors d'eux consciemment ( parce qu'ils le
désirent ou bien par se qu'ils y sont contraints ). Prenons l'exemple d'un soldat lors de la première guerre mondiale ceux-ci étaient tapis au fond de leurs tranchées dans l'angoisse du moment ou on leur demanderait de sortir de cet abri précaire. Ainsi ils ont la certitude de mourir et plutot que de rester tétanisés par la peur ils choisissent de prendre leur courage à deux mains et ils laissent alors toutes leurs émotions de coté ne gardant en tête que le désir de tuer tout se qui passe à leur portée pour survivre. Le fait de faire abstraction de ses sentiments de cette maniere pour ne pas avoir peur montre que l'on peut etre hors de soi volontairement. Un autre exemple de l'abstraction de soi que l'on retrouve en société est l'effet « mouton ». C'est à dire que si une personne vient a penser à quelquechose ( ou si une action lui inspire un sentiment particulier ) il aura tendance à penser à laisser tomber car sa pensée ne sera pas la pensée de la majorité et il n'exprimera pas ses sentiments préferant les garder pour soi.

Le fait de ne pas prendre en compte ses sentiments revient au fait d'être hors de soi et comme dans les exemples les individus le fesait volontairement cela montre que l'on peut être hors de soi et conscient à la fois. Mais d'un autre coté ces personnages ne sont pas completement hors d'eux car ils agissent volontairement ce qui amene à se demander si ont peut réelement être hors de soi.


Comme l'explique Freud dans son texte : le postulat du déterminisme psychique. Toute iddées peut tres bien s'expliquer de manière rationelle autrement dit que tout pensée a une origine bien définie.
Pour reprendre l'exemple des rêves : si l'on fait un cauchemar durant notre sommeil il est possible que ce soit à cause d'un film ou tout autre chose qui nous aurait fait peur dans notre journée. De même pour les lapsus qui consistent à remplacer un terme attendu par un autre , ce nouveau terme serai issu des pensées volontairec ou non de l'auteur. Une méthode nommée la psychanalyse consiste à retrouver la cause des symptômes des differents malades en interpretant leurs dires. C'est à dire que les psychanalystes font parler leurs patients au moyen de l'hypnose ou non et ils tentent de donner un sens aux dires des patients de maniere à découvrir d'oû viennent leurs symptômes. Cette technique est basée sur le fait que chacun de nos acte reflèterait notre soi intérieur. Les symptomes remontant à la surface seraient donc des symptomes psycho-sommatiques. Et ils seraient dus à des actes ou des pensées refoulés au plus profond de nous mêmes.

Mais aussi on ne peut être hors de soi car cela est contraire à la morale. C'est à dire que l'on ne peut pas dire que l'on est hors de soi longtemps car si c'était le cas on ne maitriserait plus nos actes . Et imaginez si 6 milliards d'humains ne maitrisaient plus leurs actes ce serait très rapidement le désordre et la destruction. De même si une personne pouvait dans le pire des cas en tuer une autre , et qu'il suffirait à ce criminel de dire qu'il était hors de lui pour pouvoir s'en sortir avec une tres légère peine. Cela est contraire à toutes les règles de justice car tout acte contraire à la vie en société pourrait être justifié par le fait de se trouver hors de soi. Souvent lorsque l'on commet de tels actes c'est parce que l'on a succombé à une émotion trop forte or le fait de vivre en société implique de savoir contrôler ses pulsions en toutes circonstances.

En conclusion je pense que si l'on peut être hors de soi ces moments oû l'inconscient surpasse le conscient doivent rester tres rares.Toutefois si l'on devient hors de soi car il peut arriver d'etre submergé par ses émotions il faut que ces moments restent très exceptionnels. Mais le faits d'etre hors de soi consciemment ne peut pas etre considérer comme dangereux pour la vie en société. Donc pour répondre à la question , oui on peut etre hors de soi mais cela doit rester exceptionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Objectif Plan !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: DEVOIRS 2008-2009 :: Dissertations T S2 08-09 :: 1ère dissertation : Peut-on être "hors de soi" ?-
Sauter vers: