Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "où finit la technique, où commence l'art"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: "où finit la technique, où commence l'art"   Jeu 29 Jan - 0:53

Terminale SLB STLC corrigé bac blanc janvier 09

« où finit la technique, où commence l’art ? »

Le sujet sous-entend une limite claire entre technique et art : cette limite est-elle si évidente ?

I) dans une première partie, partir des définitions classiques de la technique et de l’art, qui montre bien les différences entre les deux :
La technique, moyen au service d’un but, progrès possible, savoir-faire anonyme, répetition en plusieurs exemplaires, fabrication mécanique (cf texte d’Alain), but utilitaire etc …
L’art, œuvre qui est à elle-même sa propre fin, ne sert « à rien », unique, fruit de la pensée, des émotions d’un être humain, création, procure un plaisir esthétique …

Faire une transition montrant qu’apparemment la limite entre les deux est claire, qu’il est impossible de les confondre. Cependant est-ce discutable et pourquoi ?

II) Un « passage » est il possible entre les deux ?
Au départ l’artiste a besoin d’un apprentissage technique (copie des « maîtres »), la technique est omniprésente dans l’œuvre mais on ne la voit pas (ex : le solfège, impression trompeuse de naturel). On ne pourrait donc pas dire précisement à quel moment on passe de la technique à l’art.
Inversement un objet technique peut devenir une œuvre d’art (Duchamp, « la fontaine », Warhol « les boites de soupe campbell » …) l’objet perd sa fonction utilitaire et est admiré, regardé pour lui-même, pour la signification que l’auteur lui donne : les « ready made » font réflechir sur le caractère artificiel de la limite : suffirait-il de changer le contexte de présentation d’un objet pour changer le regard qu’on porte sur lui et donc sa définition ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
 
"où finit la technique, où commence l'art"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: DEVOIRS 2008-2009 :: corrections bacs blancs 2009 :: corrigés STL B et C-
Sauter vers: