Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 dissertation commune sur l'inconscient oct09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: dissertation commune sur l'inconscient oct09   Dim 18 Oct - 14:23

DISSERTATION : "Faut-il faire l'hypothèse de l'inconscient ?"

cliquez sur " REPONDRE " et entrer votre message :

pensez à bien préciser :

- le n° de la partie et le n° du paragraphe
- les prénoms des auteurs


merci et bonnes vacances !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
lucas



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Faut-il faire l'hypothèse de l'inconscient ?   Mar 27 Oct - 5:33

Introduction :

Chaque personne pense être maître d'elle-même, pense se connaitre dans les moindres détails. Pourtant, on aperçoit rapidement une difficulté dans ce raisonnement. En effet, certaines attitudes qu'adoptent des individus restent inexpliquées par ces individus. Selon FREUD " l'inconscient " est à l'origine de ce problème. Une question se pose : faut-il faire l'hypothèse de l'inconscient ? Si cette hypothèse est importante, voire nécessaire alors qu'est ce qu'elle permettrait d'expliquer ? Cette supposition pourrait avoir des conséquences ou au contraire être complètement sans impacts ? A-t-on raison de privilégier cette hypothèse sur une autre ? En tout cas, elle remet en cause la définition même de l'homme. Est-il maître de lui même ou pas ? Pour répondre à cette question, il faut revenir à l'origine même du problème : comment peut-on définir l'homme ? Si on s'aperçoit d'un problème, de lacunes importantes l'hypothèse d'un inconscient est-elle vraiment nécessaire ? Enfin, n'est-il pas dangereux de se poser cette question qui pourrait avoir de graves conséquences ?

Lucas


Dernière édition par lucas le Mar 27 Oct - 8:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucas



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Faut-il faire l'hypothèse de l'inconscient ?   Mar 27 Oct - 8:48

1-Comment peut-on d'abord définir l'homme ?

Paragraphe 2

L'homme est défini par sa faculté de penser. Mais il a toujours possédé une part d'impensé et il y est confronté tous les jours. En effet, l'involontaire possède plusieurs formes. Tout d'abord l'impensé peut prendre le sens de ce qui n'est pas conscient. Cette forme se caractérise par des éléments de notre esprit que l'on ne controle pas comme la mémoire ou le préconscient. On ne controle pas non plus ses émotions, ses sentiments qui restent souvent inexpliqués par la personne qui subit son impensé. Ce dernier se caractérise ausi par les rêves qu'on ne maîtrise pas, mais qui pour FREUD, ont un sens caché. On voit alors apparaitre une nouvelle forme d'involontaire qui masque une réalité, un mal-être. Cette deuxième définition révèle l'impensé comme une force autonome constitué d'idées refoulés. Notre esprit refuse d'accepter certaines idées, qui sont contre une morale, ce qui va provoquer une contradiction , une opposition entre deux pensées mais dans la même personne. Selon LEIBNIZ, ces lacunes de la consciense seraient constituées d'une multitude de petits éléments, les réalités infinitésimales, et seraient à l'origine même du conflit. Toutes ces formes d'impensés pose une nouvelle question : l'homme est-il inconnue à lui même ?
L'homme a toujours possédé une forme d'impensé, des lacunes. Mais faut-il utiliser la notion d'inconscient pour les interpréter ?

Guillaume, Sylvain , Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxime rousselot



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: dissertation commune sur l'inconscient oct09   Mer 28 Oct - 4:31

Partie 3
paragraphe 1+ phrase de transition:


Même si l'hypothèse de l'inconscient explique beaucoup de choses, ne pose-t-elle pas d'autres problèmes? N'y aurait pas d'autres alternatives possibles?
Tout d'abord, la théorie de freud remet en cause l'intégralité du psychisme de l'Homme. Il parle même d'"humiliation". En effet, de la même façon que l'humainité a appris qu'il n'était pas le centre de l'univers grâce à Copernic, ou bien le fait que Darwin a prouvé au monde que l'homme n'est qu'un animal comme un autre, l'homme n'est pas maître de lui-meme, ni libre de ces propres choix. Pour Alain, l'inconscient laisse donc supposer que l'individu est irresponsable. Dece fait, cette hypothèse soulève pour les philosophes certaines intérogations: est-ce-que l'homme est excusable de ces actes si il n'est pas responsable?... Ils s'interrogent également sur le fait de savoire si les pulsont controlables et comment savoire si un homme n'a pas put résister à celles-ci ou n'a pas voulu y résister...


Maxime Carl Eddy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent.C



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Faut il faire l'hypothèse de l'inconscient ?   Mar 3 Nov - 3:54

Ière Partie, 2ème paragraphe :[/u]

La conscience ne peut suffire à définir l'être tel qui l'est réellement car d'autres phénomènes agissent parallèlement sur l'homme. Il reste toujours une part d'impensée comme par exemple la mémoire car l'on ne peut controler nos souvenirs. Selon Malebranche, "l'Homme aurait conscience de soi mais pas la connaissance de soi" car il y aurait une partie de soi que l'on ne connait pas, il ya toujours une part d'impensé. Une pensée ne vient que quand elle veut venir et non quand c'est moi qui souhaite qu'elle vienne : on peut se demander d'où viennent nos idées, car ce n'est pas conscient. C'est sur cette lacune de la conscience que s'appuie Leibniz qui pense que la conscience détecte les vagues et non les milliards de molécules qui s'entrechoquent. Ainsi différents philosophes ont permis d'entrevoir les limites psychiques de la conscience sans pour autant en comprendre l'origine. Ensuite, des médecins et notamment Sigmund Freud détecte chez leur patient des douleurs dont ils ne comprennent pas l'origine. Ainsi des hommes et des femmes se plaignent des douleurs, ont des convultions, se retrouvent paralysés sans causes psychiques.

Une seule possibilité reste envisageable, une cause psychique mais pas consciente. Alors quoi ? un inconscient ?

Vincent, François, Sylvain.Gu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KatrineR



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 15/09/2009

MessageSujet: 2eme partie   Mer 4 Nov - 13:25

2eme partie

Freud a été amené à faire l’hypethèse d’un Inconscient par l’intermédiaire de son travail ors duquel il a analysé des patients atteints de maladies nerveuses somme l’hystérie. Il a fait cette hypethèse pour pouvoir donner un sens aux symptômes inexpliqués des malades. Cette théorie ne cocerne pas seulement les individus souffrants de pathologies mentales, mais tout être-humain. L’idée de l’existance d’un Inconscient est la seule hypothèse réaliste possible selon Freus. Si cette hypothèsen’existait pas , que pourrait on supposer d’autre ? l’Inconscient fait partie du « sujet » mais contrairement à la conscience, il est inaccessible. C’est un mécanisme de refoulement lui-mêmeinconscient. Le principe du refoulement est dû aux normes sociales que l’on nous a inculquées lors de notre éducation. Il permet de repousser nos pulsions sexuelles ou agressives au fond de nous-mêmes. Il apporte des solutions dont l’ensemble est appelé la Psychanalyse qui permettent d’expliquer les symptômes des pulsions, c’est à dire les actes manqués, les oublis, les lapsus, les rêves, les symptômes n’ayant aucune autre explication. Il nous aide à mieux comprendre comment fonctionne notre psychisme et à guérir les gens malades. Est-ce une simple hypethèse théorique on peut la démontrer ?
Cette hypothèse semble être juste en regardant les cas d’Elisabeth et d’Anna O. Dans le cas d’Anna O. une hypnôse a été faite pour qu’elle puisse exprimer ses traumatismes, ses souvenirs refoulés. Les heures suivantes Anna O. a retrouvé son état normal, ce qui montre une certaine efficacité. Cette méthode d’analyse permet de trouver les origines de la maladie ou les traumatismes chez le malade et donner une certaine cohérence aux symptômes. Mais cete théorie n’est qu’une théorie non-prouvée car l’Inconscient est une force autonome à laquelle on ne peut pas faire appel sur demande comme la mémoire. Or elle est nécessaire selon Freud, sur un point de vue intellectuel. Cependant cette théorie est critiquée sur différents aspects.

Katrine et Barbara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: dissertation commune   Jeu 5 Nov - 7:49

rédaction (in) complète :

Introduction :

Chaque personne pense être maître d'elle-même, pense se connaitre dans les moindres détails. Pourtant, on aperçoit rapidement une difficulté dans ce raisonnement. En effet, certaines attitudes qu'adoptent des individus restent inexpliquées par ces individus. Selon FREUD " l'inconscient " est à l'origine de ce problème. Une question se pose : faut-il faire l'hypothèse de l'inconscient ? Si cette hypothèse est importante, voire nécessaire alors qu'est ce qu'elle permettrait d'expliquer ? Cette supposition pourrait avoir des conséquences ou au contraire être complètement sans impacts ? A-t-on raison de privilégier cette hypothèse sur une autre ? En tout cas, elle remet en cause la définition même de l'homme. Est-il maître de lui même ou pas ? Pour répondre à cette question, il faut revenir à l'origine même du problème : comment peut-on définir l'homme ? Si on s'aperçoit d'un problème, de lacunes importantes l'hypothèse d'un inconscient est-elle vraiment nécessaire ? Enfin, n'est-il pas dangereux de se poser cette question qui pourrait avoir de graves conséquences ?


Partie 1-Comment peut-on d'abord définir l'homme ?
pas de paragraphe 1 .....

Paragraphe 2 :

L'homme est défini par sa faculté de penser. Mais il a toujours possédé une part d'impensé et il y est confronté tous les jours. En effet, l'involontaire possède plusieurs formes. Tout d'abord l'impensé peut prendre le sens de ce qui n'est pas conscient. Cette forme se caractérise par des éléments de notre esprit que l'on ne contrôle pas comme la mémoire ou le préconscient. On ne contrôle pas non plus ses émotions, ses sentiments qui restent souvent inexpliqués par la personne qui subit son impensé. Ce dernier se caractérise aussi par les rêves qu'on ne maîtrise pas, mais qui pour FREUD, ont un sens caché. On voit alors apparaitre une nouvelle forme d'involontaire qui masque une réalité, un mal-être. Cette deuxième définition révèle l'impensé comme une force autonome constitué d'idées refoulés. Notre esprit refuse d'accepter certaines idées, qui sont contre une morale, ce qui va provoquer une contradiction , une opposition entre deux pensées mais dans la même personne. Selon LEIBNIZ, ces lacunes de la conscience seraient constituées d'une multitude de petits éléments, les réalités infinitésimales, et seraient à l'origine même du conflit. Toutes ces formes d'impensé posent une nouvelle question : l'homme est-il inconnue à lui même ?
L'homme a toujours possédé une forme d'impensé, des lacunes. Mais faut-il utiliser la notion d'inconscient pour les interpréter ?

2eme partie
para 1 :

Freud a été amené à faire l’hypothèse d’un Inconscient par l’intermédiaire de son travail ors duquel il a analysé des patients atteints de maladies nerveuses somme l’hystérie. Il a fait cette hypothèse pour pouvoir donner un sens aux symptômes inexpliqués des malades. Cette théorie ne concerne pas seulement les individus souffrants de pathologies mentales, mais tout être-humain. L’idée de l’existence d’un Inconscient est la seule hypothèse réaliste possible selon Freud. Si cette hypothèse n’existait pas , que pourrait on supposer d’autre ? l’Inconscient fait partie du « sujet » mais contrairement à la conscience, il est inaccessible. C’est un mécanisme de refoulement lui-même inconscient. Le principe du refoulement est dû aux normes sociales que l’on nous a inculquées lors de notre éducation. Il permet de repousser nos pulsions sexuelles ou agressives au fond de nous-mêmes. Il apporte des solutions dont l’ensemble est appelé la Psychanalyse qui permettent d’expliquer les symptômes des pulsions, c’est à dire les actes manqués, les oublis, les lapsus, les rêves, les symptômes n’ayant aucune autre explication. Il nous aide à mieux comprendre comment fonctionne notre psychisme et à guérir les gens malades. Est-ce une simple hypothèse théorique on peut la démontrer ?

para 2 :
Cette hypothèse semble être juste en regardant les cas d’Elisabeth et d’Anna O. Dans le cas d’Anna O. une hypnose a été faite pour qu’elle puisse exprimer ses traumatismes, ses souvenirs refoulés. Les heures suivantes Anna O. a retrouvé son état normal, ce qui montre une certaine efficacité. Cette méthode d’analyse permet de trouver les origines de la maladie ou les traumatismes chez le malade et donner une certaine cohérence aux symptômes. Mais cette théorie n’est qu’une théorie non-prouvée car l’Inconscient est une force autonome à laquelle on ne peut pas faire appel sur demande comme la mémoire. Or elle est nécessaire selon Freud, sur un point de vue intellectuel. Cependant cette théorie est critiquée sur différents aspects.

Partie 3
paragraphe 1+ phrase de transition:


Même si l'hypothèse de l'inconscient explique beaucoup de choses, ne pose-t-elle pas d'autres problèmes? N'y aurait pas d'autres alternatives possibles?
Tout d'abord, la théorie de Freud remet en cause l'intégralité du psychisme de l'Homme. Il parle même d'"humiliation". En effet, de la même façon que l'humanité a appris qu'il n'était pas le centre de l'univers grâce à Copernic, ou bien le fait que Darwin a prouvé au monde que l'homme n'est qu'un animal comme un autre, l'homme n'est pas maître de lui-même, ni libre de ces propres choix. Pour Alain, l'inconscient laisse donc supposer que l'individu est irresponsable. De ce fait, cette hypothèse soulève pour les philosophes certaines interrogations: est-ce-que l'homme est excusable de ses actes si il n'est pas responsable?... Ils s'interrogent également sur le fait de savoir si les pulsions sont contrôlables et comment savoir si un homme n'a pas pu résister à celles-ci ou n'a pas voulu y résister.

pas de paragraphe 2 ....

conclusion possible : (difficile à rédiger à partir d'un devoir incomplet)

L'homme se définit d'abord traditionnellement par sa faculté de pensée. celle-ci implique théoriquement la connaissance de soi et le contrôle de soi. Mais on s'aperçoit vite en examinant nos propres réactions que nous ne sommes pas capables d'expliquer, de justifier tous nos actes ou nos paroles. Il y a en nous des actes, des pensées que nous constatons, mais dont la cause nous échappe : Nous sommes presque étrangers à nous-mêmes, par ex lors d'un lapsus qui nous met mal à l'aise. L'hypothèse de l'inconscient, malgré les réserves morales qu'on peut y faire, semble donc absolument nécessaire pour expliquer les comportements de l'être humain car elle met en lumière les motivations secrètes de nos actes, les interdits que la société nous impose.

autre fin possible :
L'hypothèse d'un inconscient tel que Freud la propose peut sembler nécessaire pour resoudre les lacunes de la conscience. Cependant cette hypothèse pose plus de problèmes qu'elle n'en résoud et ses conséquences peuvent remettre en question le statut de l'homme : En effet elle relativise sa responsabilité et peut devenir une sorte d'excuse pour y échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dissertation commune sur l'inconscient oct09   Aujourd'hui à 19:23

Revenir en haut Aller en bas
 
dissertation commune sur l'inconscient oct09
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: DEVOIRS TL TS 2009-10 :: dissert- travaux de groupes Term S2 09-10-
Sauter vers: