Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Frances

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:38

Le silence peut être un silence extérieur par rapport à un envirronnement bruyant. Par exemple, dans un hôpital on demande un silence par rapport au brit des objets qu'on transporte, mais aussi une voix trop haute qui dérange la tranquilité des malades. Mais il existe aussi le silence intérieur, un aspect sain et libérateur dans la vie courante et dans la vie d'esprit. C'est un silence qui résulte d'une incapacité ou d'une impossibilité d'expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie G



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:41

Pouvons nous parler de silence absolu ? silence absolu= abscence de vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:41

non madame tout le monde est présent.TOUT LE MONDE réfléchit.Sauf anais qui
est absente.Bravo pour ce petit piege en tout cas!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:42

--------------------------------------------------------------------------------

Posté le: Mer 7 Déc à 15:39

--------------------------------------------------------------------------------

Se taire c'est encore parler(JPS:Jean-Paul Sartre)

Le silence complice:
ex:de deux amoureux(pas besoin de paroles, un regard suffit)
ex:de deux cambrioleurs-ou autres malfaiteurs-qui se taisent devant les gendarmes.

Le silence de l'habitude:
pas besoin de s'exprimer "on se comprend".
ex:un couple vivant ensemble depuis longtemps
ex:deux sportifs qui ont des automatismes pour jouer ensemble

Il y a aussi le silence d'angoisse et de patience.
ex:lorsqu'on attend des résultats d'examen

Le silence peut être un hommage:
ex:la minute de silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:44

Madame vous faites comme les pdg qui harcèlent leurs cadres??????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frances

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:47

si quelqu'un insiste et insiste sans arrêt et sans réponse, à la fin c'est peut-être mieux sans du tout avoir de réponse que d'avoir une réponse negative.(?) En ce cas, l'absence de réponse serait une forme de respect!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:47

De la violence du silence
Le silence est parfois une arme de destruction massive.
Le dialogue c'est je suis, tu est, nous existons.
Le silence c'est tu n'existes même pas.
Quelle vie sans existence ?
Aucune possible.
La vie sans existence est inhumaine.
Tu ne viens de nulle part et tu ne vas nulle part.
Tu te contentes non pas d'être mais de paraître aux yeux des autres.
Et pourtant pourquoi ne serais-tu pas ici et là ?
Peut on exister sans les autres ?
Peut on être seul ?
Peut être...
...être ! (trouvé sur le net!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Vauthier (Admin)
Admin
avatar

Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: pour alexia   Mer 7 Déc - 8:47

oui alexia, sauf que j'attends toujours mon salaire de pdg !!!!!
bon courage , à demain !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
Céline

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:49

Petite question: si le silence est l'absence de bruit, et qu'il "dit" quelque chose, il n'est donc pas une absence de bruit...Peut-être le sujet devrait-il être mentionné ainsi: le silence n'EXPRIME-t-il rien? Car on peut EXPRIMER sans rien dire, donc sans briser le silence, alors que DIRE est toujours l'émission de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:50

Pas de panique pour votre salaire! on va cotiser pour vous, pour vos vieux jour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elodie

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:51

le silence est l'absence de sonorité et non de langage. le silence est une forme de communication qui plus est moins fatiguante que les voix stridentes de certains individus. D'ou la cause de vos migraines madame?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:51

Le silence s'écoute, et vous l'entendrez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frances

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:51

Il est des silences, parfois, qui blessent plus sûrement qu`un injure” (Philippe Besson)
Mais c'est mieux de ne pas avoir une réponse qu'une réponse négative??? ou???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:52

le silence ne serait-il pas le synonyme de 'tranquilité'? Jattends des réponses. MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:52

Silence=absence???
L'ennui nait de l'uniformité, du quotidien répétitif(Pensées de Pascal)
L'ennui ne se traduit-il pas comme une forme de silence??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marion

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:53

réponse à céline :
selon toi, tu te demandes si le silence en lui-même dit quelque chose ou non??le silence est alors vu comme un moyen à part entière??? C'est un peu bizarre... le silence est un acte volontaire ou non qu'un homme fait!! en lui-même le silence n'est rien, il n'est qu'un message que l'emetteur envoie... la question doit donc etre prise dans un nouveau sens :
l'homme souhaite t-il dire quelque chose lorsqu'il reste silencieux???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marion

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Mer 7 Déc - 8:59

réponse a frances:
le silence en tant que parole atténue l'impact de la réponse. Le silence est subjectif et peut être interprété de différentes manières, selon l'humeur du jour, le caractère...
Il n'est pas toujours synonyme de parole!!!
parfois il se peut qu'il ne veuille rien dire et que l'on pense que si, qu'on l'interprète!!
Le silence est aussi flou que la parole!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laëtizia

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Ven 9 Déc - 7:04

On peut définir le silence par son contraire : le bruit. Le silence est l’absence de bruit, mais alors qu’est-ce que le bruit ? C’est l’ensemble des sons et vibrations que l’on entend. Il y a les sons émis par la nature (le vent, le chant des oiseaux, la mer,…) et ceux émis par l’homme (voitures, télé,…) ainsi que la parole. Mais pour l’homme, il y a 2 « bruits », 2 sons : les sons extérieurs : ses paroles, ses cris, ses plaintes mais aussi les sons (ou vibrations) intérieurs. L’homme est en perpétuel dialogue avec lui-même, quand il ne parle pas à un autre homme, il se parle à lui-même.
Lire un livre c’est également un dialogue intérieur, comme écrire d’ailleurs. Ecrire c’est mettre des mots sur une page et d’une certaine façon parler en silence. Par exemple, ces mots que j’écris se forment dans ma tête et résonnent en moi, ils ont une réelle vibration et ne sont pas silencieux à l’intérieur de moi même si quand j’écris je n’exprime rien extérieurement.
Ainsi, une fois le silence « extérieur » établit, il reste le silence « intérieur » à faire, on appelle cela LE CALME MENTAL, généralement le plus difficile car le calme mental est toujours en activité, même la nuit ! Dès qu’on émet une pensée, la plus anodine soit-elle, on n’est plus dans le silence. LE SILENCE, C’EST L’ESPACE ENTRE DEUX PENSEES.
Plus on fait de l’espace entre les pensées, plus on accède au silence intérieur. Mais, il n’existe pas de SILENCE TOTAL, « C’est du temps perforé par des bruits » (Marc de Smedt). Si l’on cultive le silence (extérieur et intérieur) l’agitation mentale se calme et le corps s’écoute, il se met en résonance avec lui-même, avec sa véritable nature. C’est une façon de se connaître véritablement ( le célèbre « connais toi toi même » de Socrate ) et en se connaissant soi-même on arrive à connaître véritablement les autres.

Voilà le petit résumé que j’ai fait à l’aide d’une amie qui a effectué une « retraite » d’une semaine au Karma Ling ( c’est-à-dire qu’elle a été enfermée dans une sorte de cellule durant 7 jours sans contact aussi bien avec l’extérieur (médias, famille,…) qu’avec les personnes présentes avec elle dans ce lieu.
J’ai aussi utilisé un livre de poche intitulé « L’éloge du silence » par Marc de Smedt, éditions Albin Michel dont voici LE RESUME :

Si l'on peut dire avec John Cage qu'il n'existe pas de silence total, on peut affirmer que le silence ne cesse jamais d'impliquer son contraire et que seul le fond sonore de notre environnement nous permet de le reconnaître. Le silence, c'est du temps perforé par des bruits.
Le silence est la couleur des événements : il peut être léger, épais, gris, joyeux, vieux, aérien, triste, désespéré, heureux... Il se teinte de toutes les infinies nuances de nos vies. Sans cesse, si on l'écoute, il nous parle et nous rensei-gne sur l'état des lieux et des êtres, sur la texture et la qualité des situations rencontrées. Lieu de la conscience pro-fonde, il fonde notre regard et notre écoute.
Le silence intérieur : comment, dans le tumulte des pen-sées, fantasmes, images qui nous habite, peut-on arriver à retrouver le silence en soi ? Artistes, poètes, philosophes, mystiques savent depuis toujours que dans l'attention au silence de la pensée s'enracine toute créativité. Que de lui, ainsi que l'exprime un Koan zen, s'élève l'esprit immortel.
Dans un monde de plus en plus bruyant, la valeur du silence est à redécouvrir.
Nous l'avons peut-être oublié, nous sommes des êtres porteurs de toute la sagesse immémoriale du silence.

Marc de Smedt


Dernière édition par le Ven 9 Déc - 7:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélène

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Ven 9 Déc - 7:10

je vais vous dire qq chose à laquelle vous ne serez surement pas d'accord, comme moi d'ailleurs. mais qui pourrait faire l'objet d'une première partie (=la thèse) :

DIRE=exprimer, signifier, faire connaitre.c'est un contenu qui suppose qu'on parle, pas de se taire. donc FAIRE SILENCE S'OPPOSE A DIRE!!!!
donc le silence ne dit rien!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Ven 9 Déc - 7:15

Pour Hélène: ta réflexion rejoint ce que j'ai déja dit un petit peu plus haut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Ven 9 Déc - 7:16

le silence peut être un forme de discours pr les gens qui se créer un monde imaginaire
le silence parle à celui se tait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie D.

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Ven 9 Déc - 7:18

réponse à hélène: il est exact que dans la définition le silence s'oppose au verbe dire,mais l'interprétation ne va pas dans ce sens comme tu le penses d'ailleurs;donc le silence peut dire car celui qui ne dit rien se dit quelque chose à lui-mème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Ven 9 Déc - 7:19

Le silence est un bon moyen de reprendre sa respiration et de ménager ses effets.
Dans le jargon du spectacle,il est dit que le public respire comme "le plateau"
Alors, comme en musique, faites des silences, des respirations et laissez respirer votre public. Le silence est aussi un outil pour être à l'écoute du public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Ven 9 Déc - 7:21

Réponse à Marion: fais attention aux termes du sujet. Je fais simplement la différence entre "dire" et "exprimer"!!!! Ce sont deux actions très dissemblables. Je m'explique: pour "exprimer", il n'est pas nécessaire de briser le silence, de faire du bruit( un tableau, un poème, une sculture expriment des sentiments, une réflexion, un message, mais silencieusement).En reveanche, lorsque tu "dis" quelque chose, tu fais du bruit, donc ce n'est plus le silence. Personellement, je pense que le silence ne "dit" rien, mais "exprime" beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélène

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   Ven 9 Déc - 7:22

le silence serait un moyen de communication mais moins précis puisqu'il peut être interprété de différentes manière selon les personnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves   

Revenir en haut Aller en bas
 
le 2ème sujet de dissertation : dialogues entre les élèves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS (METHODE, SUJETS, CORRIGES) :: ARCHIVES SUJETS ET CORRECTIONS :: Réflexion sur des sujets de devoirs - Terminales L :: 2ème sujet : Le silence ne dit-il rien ?-
Sauter vers: