Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 AP : Recherches sur l'existentialisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: AP : Recherches sur l'existentialisme   Ven 18 Jan - 3:44

Compte-rendus des recherches sur différents philosophes ayant des liens avec les mouvement existentialiste (G. Marcel, Buber, Jaspers, Ricoeur, Mounier)
Chaque groupe clique sur "REPONDRE" pour déposer sa synthèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
Xavière P (TL)



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Recherche sur Gabriel Marcel (Xaviere et Romain T)   Ven 18 Jan - 4:08

Marcel Gabriel (1889-1973)
Philosophe et écrivain français, dramaturge, critique litteraire,musicien français, représentatif de l’existentialisme chrétien.
Auditeur de Bergson au Collège de France et agrégé de philosophie (1910), Gabriel Marcel ne se lance pourtant pas dans une carrière d'enseignant, à laquelle il renonce dès 1923.
Sa conversion au catholicisme, en 1929, marque un tournant décisif dans son itinéraire intellectuel. Dans les années trente, il collabore aux revues catholiques Sept, la Vie intellectuelle et Temps présent.
Après la guerre, il acquiert une notoriété internationale et termine sa carrière couvert d'honneurs : docteur honoris causa de plusieurs universités, Grand prix de littérature de l'Académie française en 1949, membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1952, il reçoit le Grand Prix National des Lettres en 1958 et le prix Érasme en 1969.
Il a voulu se consacrer entièrement à sa vocation de philosophe. Il passera sa vie à approfondir ses intuitions premières. Les expériences existentielles de Gabriel Marcel, comme la mort de sa mère lorsqu'il avait quatre ans ou la perte de sa compagne en 1947, sont inséparables d'une œuvre philosophique fondée sur la méditation de l'expérience humaine dans des formes aussi personnelles que son Journal métaphysique tenu au jour le jour. En 1929, sa conversion au catholicisme romain marque un tournant dans son œuvre et fait de Marcel le maître français de l'existentialisme chrétien. Par ailleurs, il préférait se désigner en tant que le représentant d'un certain "socratisme chrétien".
Pour Marcel, l'existence est l'expérience unique de toute conscience. La conscience est engagée mais elle est limitée par le monde. Cette conscience pose des problèmes : « On ne peut la réduire à un mot ou à un concept déterminés ».
Marcel critique le cogito et cette critique est le début de sa pensée de la « co-présence » ou de l'« intersubjectivité » marcellienne. Pour lui,Descartes enferme le moi dans sa propre coquille : le « je pense » est une entrave à la liberté dont on ne peut pas se défaire. Il pose un handicap majeur essentiellement pour une relation possible à autrui. Selon Descartes nous ne ferons que représenter autrui ou en parler. À partir de là, nous traiterions l'autre comme un « lui ». C'est comme un « tu » qu'il faut le considérer, c'est-à-dire comme baignant dans une existence concrète.
Gabriel Marcel a donc pour thèse qu’il faudrait écouter les autre/faire attention(aux autres) avant de s’occuper et de parler soi-même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
AP : Recherches sur l'existentialisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: DEVOIRS-TRAVAUX TL TS 2012-2013 :: travaux, devoirs et corrigés TL-
Sauter vers: