Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La réalisation du projet (étapes 1 et 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: La réalisation du projet (étapes 1 et 2)   Mer 20 Nov - 1:25

Etape 1 : Dans la suite logique de ce qui a été réalisé en cours, les élèves proposent de réaliser des entretiens de personnes adultes/âgées de leur entourage afin de mieux prendre conscience de l’évolution du droit des enfants en matière d’écoute et d’expression dans notre société :

une synthèse est réalisée : Ceci fait l’objet d’un débat et permet de dégager des points importants qui serviront ensuite de socle au projet.


A l’école :

Autrefois : pas ou peu d’accès à l’info, pas ou peu de journaux, bibliothèque « filtrée, censurée », parole officielle, le professeur est un maître qui dit « le vrai », pas de dialogue, professeur sur son estrade, au-dessus des élèves, pas d’encouragement à donner son avis personnel, on récite ….

Aujourd’hui : Rapports très différents avec les professeurs, parole plus libre, parfois trop (manque de respect), clubs encourageant à s’exprimer (théâtre), accès à beaucoup d’infos (sur l’actualité, l’orientation, droit d’accès aux techniques d’info et de communication, internet à l’école, utilisé en classe, liberté d’opinion, droit de parler, d’être en désaccord avec le professeur, pas de censure dans les CDI, beaucoup de revues variées, , le cours n’est plus magistral mais basé sur des échanges, le jeune est plus respecté.

Dans l’information et l’insertion dans la vie sociale/politique ( cela concerne plus les jeunes que les enfants )

Dans le passé :
_ mouvements pour la jeunesse (jeunesses communistes …) plus présents et faisaient office de clubs
_pas de réflexion, de participation active à la vie politique
_peu d informations
« minorité intellectuelle » : pas le droit à la parole

De nos jours :
_jeunes peuvent participer plus mais s’investissent moins
_peu de jeunes investis
_dévalorisation de la vision de l’homme politique
_mais point positif : conseil de jeunes dans les communes, ou au conseil général (dès le primaire au communes et collège pour le conseil général) avec des actions menées : projets avec un budget : 2 élèves de la classe racontent leur expérience au conseil municipal des jeunes et au conseil général.
_découverte du fonctionnement de la démocratie, tous à égalité
_ page consacrée aux jeunes dans des bulletins communaux
_responsabilité réelle (décisions mises en pratique)


Label pour des villes exemplaires de l’UNICEF : « amies des enfants » (bon vouloir des Etats, communes)

Dans l’expression, l’écoute

Dans le passé :
_réservée aux adultes : Se taire à table !
_opinions des enfants inutiles, ne pas prendre la place des adultes
_Manque de discernement - pas capable de former une opinion juste
= « être inférieurs »

De nos jours :
_Prise en compte des enfants
_Association de promotion du droit des enfants
_Droits acquis en Occident
-Problèmes dans d’autres pays = progrès à faire
_droit de créer des associations = liberté


Dans les modes de communication

Dans le passé :
_Omniprésence de la communication directe

De nos jours :
_Beaucoup de communication sur réseaux sociaux
-Méconnaissance des droits, pas de verrouillages, paramétrages
-Liberté « excessive » = droits différents pour les mineurs
-Possibilité de dépasser le droit, pas conscience du droit
- Point très positif : Créateur de liens
-Ouverture sur le monde
-Mais ferme la communication directe
-S’affranchir des limites morales
-Moyens de dénonciations (régimes politiques)

(synthèse réalisée par Mathilde et Grégoire)


Conclusion de cette première étape

Nous avons constaté une évolution très nette mais aussi le fait que les enfants ne savent pas toujours qu’être pris en compte, pouvoir s’exprimer est véritablement un droit, et donc qu’il ne pensent pas toujours à s’en servir, à le revendiquer (par ex : peu de jeunes souhaitent s’investir dans les Conseils des jeunes).

D’où l’idée de créer un projet qui les encourage à utiliser cette faculté.




Etape 2 : Très rapidement l’idée de réaliser une vidéo s’impose car l’objectif est de toucher réellement les enfants et les jeunes. Et de ne pas réaliser cette vidéo seulement pour le jury du concours.
D’où l’idée d’une vidéo « amateur » (ne pas faire appel à un pro) : On peut penser aux vidéos de Cyprien ou Norman qui font fureur sur Youtube : Simple, fait soi-même (proximité entre ceux qui réalisent la vidéo et ceux qui la regardent : même âge, mêmes manières de communiquer …)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
 
La réalisation du projet (étapes 1 et 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: Projet "délie ta langue" T L 2013-
Sauter vers: