Cogito,entraide et échanges sur la philo

méthodes de devoirs,sujets-corrigés, dossiers thématiques, travaux d'élèves, expos, conseils de lecture...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les "théories" racistes et leur critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Vauthier (Admin)
Admin
avatar

Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Les "théories" racistes et leur critique   Jeu 8 Déc - 15:49

Le Racisme comme théorie

Ce n’est pas une véritable théorie mais une « pseudo théorie ».

1) Définition

ensemble de doctrines et d’attitudes fondées sur la croyance en la prééminence d’une race ou d’un groupe ethnique et qui nie donc l’égalité entre les races humaines.
Races supérieures jugées pures.

Le racisme préconise la séparation des groupes (ségrégation raciale).

Rôle de la race supérieure = dominer voire éliminer les races dites inférieures. ( rôle assigné par Gobineau : Essai sur l’inégalité des races humaines, 1855)
Cette supériorité autorise l’hégémonie politique, historique.

2) Sources du racisme

Concept de "race" : groupe ayant des caractéristiques propres qui se transmettent selon la loi de l’hérédité. (Caractéristique anatomiques, physiologiques), ce terme s’emploie pour les races animales.

Confusion du terme race avec celui d’ethnie
ethnie = terme recouvrant des caractéristiques sociales, culturelles .

“Tout ce qui est universel chez l’homme relève de la nature et tout ce qui est astreint à une norme appartient à la culture” C. Lévi-Strauss

- Culture » Civilisation
Civilisation = éléments matériels de la vie sociale, procédés de production, outils, techniques.
Culture = éléments psychologiques affectifs, intellectuels, spirituels de la vie sociale.

Les deux sont étroitement liés.
Il n'y a pas de société inculte (pas de « sauvages »)

Conclusion : Le racisme repose sur le fait que la culture serait expliquée par la nature (ou soit disant telle).

« Qu’il y ait des civilisations plus brillantes que d’autres ce serait la preuve de l’inégalité biologique des groupes humains » Gobineau.(auteur français, théoricien du racisme)


3) Les motivations du racisme

Idées théorisées au 19° siècle en Europe : Certains essaient de se servir des progrès en biologie pour légitimer le racisme et lui donner une apparence scientifique donc incontestable.
On prétend qu'il y a une race supérieure décrétée biologiquement pure. (Croyance au strict partage des races).
Fin 19° en Europe (en Allemagne notamment) idée qui se fonde aussi sur une longue tradition antisémite.

· Cela sert à justifier l’impérialisme économique et politique.
· Cela apparaît dès le 15° siècle avec la colonisation espagnole qui prétend avoir une « mission civilisatrice » voulue par Dieu. D’où la conséquence : Les sauvages ont « besoin » de cette culture qu’on leur apporte pour pouvoir devenir vraiment humains. Il est donc tout à fait « légitime », normal, de les coloniser !!.

BUFFON (18°s) = « Le sauvages venaient souvent d’eux-mêmes demander à connaître la loi qui rendait les hommes si parfaits ».

On prétendait qu’il y avait une « dégénérescence » des sauvages (ils ne croient pas dans le « vrai dieu », ils ont des mœurs dissolues….) . C’est donc une véritable mission pour l’Europe de les ramener dans le droit chemin. Tout ceci servira bien sûr d’ alibi, de prétexte aux conquêtes coloniales.

Conclusion : le racisme a servi la volonté d’impérialisme et de conquête, justifiant les persécutions par des différences soit-disant « naturelles ».

Ces théories serviraient d’ « autorisation » pour dominer : Voir par exemple le célèbre texte de Montesquieu où il dénonce l’esclavage en reprenant ironiquement les arguments des esclavagistes : « Comment Dieu aurait-il pu mettre une âme dans un corps aussi noir ? » !!

La méthode de Gobineau = Il se fonde (soit-disant) sur l’anatomie comparée du cerveau. Tantôt il privilégie un détail psychologique du comportement individuel qu’il étend ensuite à tout un groupe, tantôt il croit déceler un trait collectif qu’il attribue à tout individu du groupe. Il en arrive ainsi à la conclusion de la supériorité « naturelle » de la « race blanche ».

D’autres auteurs par ex. Morton aux USA (19ème) ont développé des méthodes pseudo-scientifiques comme la « crâniométrie », analyse comparative des formes du crâne et du poids des cerveaux ….avec toujours la même conclusion ! En fait ces théories (fausses) ont pour unique but de conforter les préjugés de la majorité des gens et non d’établir une quelconque vérité.

4) L’ethnocentrisme

« ma culture est supérieure aux autres car c’est la mienne ! ». Cette attitude qu’on nomme « ethnocentrisme »peut conduire à « l’ethnocide » c’est à dire à la destruction de l’identité culturelle d’un groupe ethnique jugé inférieur.

C’est le refus systématique d’admettre le fait même de la diversité culturelle.

Chaque société a toujours confondu sa civilisation avec la civilisation (Lévi-Strauss) allant jusqu’à rejeter hors de l’humanité les hommes d’autres cultures. Pour les grecs de l’Antiquité, le monde se décomposait en deux groupes : Les grecs et …les « barbares » !!

C’est un refus de l’altérité (l’altérité = le fait d’être autre, d’être différent). C’est l’affirmation exclusive de soi.

5) Critique du racisme

· la notion de race pure est illusoire (il y a un patrimoine héréditaire commun à toute l’humanité : Vous pouvez être plus proche d’un guerrier Massai que de votre voisin de palier …. Au niveau de votre compatibilité sanguine par exemple ! ). De plus il y a eu dans l’histoire de l’humanité de nombreux brassage génétiques, d’où de très nombreux métissages : le concept de race (et encore plus de « race pure » ne peut donc pas s’appliquer aux hommes.

· Le racisme repose souvent sur la technique du bouc émissaire. (C’est le cas lors des crises économiques : il faut trouver un coupable, par exemple le juif pendant la très grave crise économique qu’a subi l’Allemagne dans les années 1920….).

· En fait c’est le social qui explique le biologique et non l’inverse.
· L'Autre represente l'inconnu d'où la peur des différences car cela peut nous obliger à nous remettre en cause. Le racisme explique, rassure et nous défend contre autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogito.forumculture.net
 
Les "théories" racistes et leur critique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cogito,entraide et échanges sur la philo :: Sujets de réflexion (rédigés par le professeur) :: Le racisme-
Sauter vers: